Quatre footballeurs et le président de Palmas sont décédés aujourd’hui dans un accident d’avion en route vers Goiânia, où l’équipe de la quatrième division brésilienne allait affronter Vila Nova en Coupe verte.

«Nous sommes désolés de vous informer qu’il n’y a pas de survivants. Dans ce moment de douleur et de consternation, le club leur demande de prier pour leurs familles, à qui nous apporterons le soutien qui leur est dû », écrivait le club fondé en 1977.

L’avion privé affrété par Palmas s’est écrasé peu de temps après son décollage à Porto Nacional, une ville de l’État amazonien de Tocantins, les raisons de la catastrophe sont encore inconnues.

Le club, qui a connu son apogée en 2004 en atteignant les quarts de finale de la Coupe du Brésil, a déploré l’accident qui a tué les six occupants, dont le commandant Wagner.

L’avion, qui a été complètement détruit, est tombé et a explosé dans une région boisée quelques mètres après la fin de la piste.

Outre le président Lucas Meira, les footballeurs Lucas Praxedes, Guilherme Noé, Marcus Molinari et Ranule sont décédés.

Vila Nova a regretté le malheur, a accepté de reporter le match et rendra hommage aux victimes lors de leur prochain défi.

En novembre 2016, l’équipe du club brésilien de Chapecoense a péri presque entièrement dans un accident d’avion alors qu’elle se dirigeait vers la Colombie pour disputer la finale de la Coupe d’Amérique du Sud, s’écrasant à 17 kilomètres de Medelin.

À l’époque, 71 des 77 membres d’équipage – footballeurs, techniciens, managers et journalistes – sont morts sur le vol de la compagnie aérienne bolivienne Lamia.

Ref: https://desporto.sapo.pt