Ce lundi, l’entraîneur Thomas Tuchel a exclu une approche dans l’expectative de l’Anglais de Chelsea lors de l’affrontement de mardi contre le FC Porto, lors du match retour des quarts de finale de football.

«Nous n’avons pas changé notre façon de voir les matchs. Il est important de se concentrer sur soi-même et d’essayer de jouer à nouveau le meilleur jeu, car cela augmente nos chances d’obtenir un bon résultat. Le défi est de ne pas perdre la tête. Si nous réfléchissons au reste, cela nous posera beaucoup de problèmes », a suggéré le technicien, lors d’une conférence de presse.

Le FC Porto et Chelsea reprendront la lutte pour l’accès aux demi-finales de la Ligue des champions mardi à 21h00 heure locale (20h00 à Lisbonne), toujours dans la ville espagnole de Séville, en raison des restrictions de voyage causées par la pandémie de covid-19, une semaine après le triomphe des Londoniens (2-0), avec des buts de Mason Mount et Ben Chilwell.

«En termes d’adaptation au résultat, c’est plus facile pour le FC Porto, car il sait très bien qu’il doit marquer trois buts pour passer à l’étape suivante. C’est absolument clair pour eux. Quant à nous, si nous commençons de cette manière passive [en essayant de protéger l’avantage], nous risquons de perdre complètement la tête », a-t-il insisté.

Invité à rappeler le match aller, Thomas Tuchel a admis que Chelsea n’avait pas toujours réussi à dominer les événements, notant que les dragons «échappaient à la pression et créaient du danger grâce aux accélérations, aux dribbles et à leur qualité individuelle».

«Il est impossible de contrôler tout le temps et nous devons accepter qu’il y ait toujours des hauts et des bas contre une équipe comme le FC Porto. Ce sera normal si cela se reproduisait demain [mardi], car cela est également arrivé à Manchester City et à la Juventus », a déclaré le sélectionneur allemand, qui ne doute que du défenseur danois Andreas Christensen.

Les Bleus joueront contre le FC Porto trois jours après la déroute au Crystal Palace (4-1), dans un match du 31e tour de la Ligue anglaise, avant l’engagement contre Manchester City, samedi, pour les demi-matchs de la FA Cup. finales.

«Si on veut terminer la saison avec un trophée, il vaut mieux gagner ces deux matchs ou ce sera un peu difficile. Le prochain match est toujours le plus important et, dans les sports de haute compétition, il n’y a rien de plus inintéressant que le passé. Nous pouvons être confiants, car il est difficile de se faire face et nous n’avons peur de rien », a-t-il conclu.

Dans la même visioconférence de presse, le défenseur Ben Chilwell, qui a marqué le deuxième but des Londoniens au match aller, a reconnu que «deux buts à l’extérieur peuvent être cruciaux», tout en prévenant que «seule la moitié du travail est faite» et «il doit être fini «ça».

«Nous n’aurions pas pu demander une meilleure première main. Nous savions que ce serait un match très physique, car le FC Porto a des athlètes très forts et techniques. Nous n’allons pas être complaisants, car nous savons que nous pouvons avoir du mal », a souligné le latéral gauche, 24 ans.

Le FC Porto affrontera Chelsea mardi à 21h00 heure locale (20h00 à Lisbonne), au stade Ramón Sánchez Pizjuán, à Séville, en Espagne, lors d’un match retour en quart de finale de la Ligue des champions, avec arbitrage par le Français Clément Turpin.

Ref: https://tribunaexpresso.pt