Oly Whites prêt pour le défi des Jeux, Kiwi Olympian révèle une guérison miraculeuse des blessures, Warriors obligés de nommer une équipe de patchwork et plus encore. Vidéo / NZ Herald

L’ancien Wallaby Quade Cooper s’est dit “découragé” après s’être vu refuser la citoyenneté australienne à quatre reprises depuis 2015.

Cooper a joué 70 tests pour l’Australie, y compris des apparitions à deux Coupes du monde, mais il ne peut toujours pas officiellement s’appeler un Australien.

Le joueur de 33 ans, né en Nouvelle-Zélande mais qui a déménagé en Australie à l’âge de 13 ans, n’a jamais représenté sa nation natale au rugby.

“Vous pouvez me traiter de naïf, mais lorsque vous avez représenté votre pays sur la scène mondiale … ​​vous vous attendez simplement à ce que le moment venu (la citoyenneté) ne soit pas un processus trop difficile”, a-t-il déclaré à ABC. .

“Quand vous êtes debout dans le stade, l’hymne [national] retentit et vous regardez dans la foule et vous voyez tout le soutien … il est difficile de ne pas se sentir australien.”

Dans un étrange ensemble de circonstances, Cooper a été réputé ne pas avoir fourni de preuves suffisantes pour satisfaire aux exigences de résidence spéciales.

Selon le Daily Mail, les candidats retenus doivent avoir été basés en Australie au cours des quatre dernières années.

Cela inclut de ne pas s’absenter du pays pendant plus de “12 mois au total au cours de la période de quatre ans, dont pas plus de 90 jours au total au cours de la période de 12 mois précédant la demande”.

Les papiers de citoyenneté de Cooper n’auraient pas été approuvés car il a choisi de jouer au rugby professionnel à l’étranger, notamment au Japon au cours des deux dernières saisons.

Il dit qu’il a tout donné à l’équipe nationale et pense que l’Australie est sa maison.

“Je rentre ici chaque fois que je quitte le pays – c’est là que je viens, c’est là que je gagne ma vie la majeure partie de ma carrière, c’est là que j’ai une maison – les souvenirs que j’ai pu créer. C’est domicile.”

Bien que des exemptions soient parfois accordées, un autre obstacle semble être que le rugby international n’est pas considéré comme une activité qui « profite » à l’Australie.

La semaine dernière, Cooper s’est adressé à Twitter pour exprimer sa frustration face au refus de sa dernière demande et a inclus la réponse officielle du ministère australien des Affaires intérieures.

“Moment gênant @ausgov refuse (encore une fois) vos demandes de citoyenneté… porter le vert et l’or 70 fois n’est apparemment pas suffisant de nos jours… Bravo Shannon”, a tweeté Cooper.

Le ministère de l’Intérieur a déclaré que Cooper ne s’était pas engagé dans “des activités bénéficiant à l’Australie” ou “tout travail nécessitant des déplacements fréquents à l’extérieur du pays”.

Moment gênant @ausgov refuse (encore) vos demandes de citoyenneté🥺😂 porter le vert et l’or 70 fois n’est apparemment pas suffisant de nos jours.. .Cheers Shannon pic.twitter.com/jMSa1moWsA

Cooper a représenté les Wallabies lors de tests à travers le monde de 2008 à 2017, dont deux campagnes de Coupe du monde.

Il a passé douze ans à jouer pour les Queensland Reds, amassant plus de 110 apparitions pour l’équipe.

Cooper s’est également associé aux Melbourne Rebels en 2019 et a eu un passage avec l’équipe australienne de rugby à sept pris en sandwich entre les deux.

Cependant, ses ambitions de représenter l’Australie aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Jainerio ont été annulées car il ne détenait pas de passeport australien à l’époque, car la citoyenneté d’un pays est requise pour participer aux Jeux olympiques.

Cooper a répondu à un utilisateur qui lui a demandé comment il avait déjà représenté les Wallabies sur la scène internationale, déclarant qu’il avait joué pour les Wallabies “en tant que titulaire de visa”.

La star du rugby est sans club après avoir quitté la formation japonaise Kintetsu Liners, où il a fait neuf apparitions.

Ref: https://www.nzherald.co.nz