Le Rwanda et les pays membres de la région CECAFA ont accueilli chaleureusement la décision de la FIFA d’installer son bureau régional de football (RDO) qui a été ouvert à Kigali la semaine dernière.

La cérémonie d’inauguration a été honorée par le président de la FIFA, Gianni Infantino, des délégués des présidents des associations membres de la FIFA dans la région du CECAFA ainsi que des représentants du gouvernement, dont le ministre des Sports Aurore Mimosa Munyangaju et le ministre des Affaires étrangères Vincent Biruta.

Le nouveau bureau de Kigali, qui a été transféré d’Addis-Abeba, a vu le Rwanda devenir le troisième pays africain, après le Sénégal et l’Afrique du Sud, à avoir un bureau de développement régional de la FIFA.

Une raison cruciale qui a poussé la FIFA à ouvrir son bureau de développement régional à Kigali est le partenariat croissant que le Rwanda continue de construire avec l’instance dirigeante du football mondial.

Lors de l’inauguration du bureau, Infantino a félicité le président Paul Kagame pour avoir accueilli la FIFA pour démarrer ses opérations au Rwanda, par l’intermédiaire des bureaux régionaux que l’instance dirigeante mondiale a ouverts à Kigali.

«Quand vous regardez le Rwanda, c’est un pays qui se développe. Même maintenant, malgré la pandémie, elle s’améliore, s’améliore et est en plein essor, et le football fait partie de la société et aide la société à construire l’unité, à donner de l’espoir et à éduquer les enfants.

“Donc, dans cet esprit, je suis sûr qu’avec l’ouverture du bureau à Kigali, avec la coopération main dans la main que nous avons avec le gouvernement du président Paul Kagame et toute la région, cette partie de l’Afrique brillera” il a dit.

Le ministre Biruta a déclaré que ce partenariat témoignait de l’excellente collaboration qui existe déjà entre le Rwanda et la FIFA.

Infantino a rendu une visite de courtoisie à Paul Kagame avant de quitter le Rwanda pour poursuivre sa tournée africaine et cela s’est avéré être une indication des relations solides existant entre les deux parties.

Le Rwanda a été choisi parmi trois pays d’Afrique pour mettre en œuvre le football dans les écoles et avoir un bureau à Kigali aidera le pays, à travers l’instance dirigeante du football (FERWAFA), à élaborer et à accélérer les programmes de développement du football pour la FIFA en commençant par le niveau local via la FIFA. Développement en avant.

Le ministre des Sports Munyangaju a déclaré que l’installation du bureau à Kigali était un grand coup de pouce pour le programme de football dans les écoles de la FIFA, la section rwandaise et la région.

Munyangaju a déclaré qu’il existe un certain nombre de projets de développement du football qui seraient détournés ailleurs et que le pays aurait manqué leurs avantages.

«Mais, avec ce bureau régional, nous espérons que le Rwanda pourra avoir accès à ces projets, en particulier en commençant le développement dans les écoles ciblant les jeunes enfants», a-t-elle déclaré.

La FERWAFA, le ministère des Sports et d’autres parties prenantes ont une grande tâche pour accélérer la mise en œuvre du programme dans les écoles afin de stimuler la détection des talents et de le nourrir à travers toutes les étapes importantes pour garantir que le Rwanda sécurise les bons joueurs de football à l’avenir.

La FEWRAFA a, dans son agenda, élaboré un projet de 17 ans pour le développement du football à partir de la base, en commençant par des enfants âgés de six ans et le président de Ferwafa, Rtd Brig. Le général Jean-Damascene Sekamana est convaincu qu’une collaboration étroite avec le bureau de la FIFA à Kigali accélérera la mise en œuvre de leurs projets de développement du football.

«Nous voulons voir les résultats de cela après 15 ans. Je pense qu’avoir le bureau ici est une grande chance pour nous de les exploiter au profit de notre développement du football », a déclaré Sekamana.

Grâce au partenariat que le Rwanda a établi avec la FIFA, le Rwanda obtiendra bientôt un financement de la FIFA pour construire trois autres stades dans les zones rurales, notamment Rusizi, Gicumbi et Rutsiro, chacun ayant une capacité de 3000 places à la fin.

La construction des stades vise à aider le pays à atteindre les enfants de la base pendant la mise en œuvre de son programme de développement du football.

Infantino a révélé qu’il existe des projets similaires que la FIFA mène dans d’autres pays membres du CECAFA.

Selon Infantino, le bureau de développement régional de la FIFA n’est pas venu à Kigali pour organiser des réunions mais pour développer le football.

Le bureau régional mettra en œuvre, parmi ses tâches principales, les programmes avancés de la FIFA qui comprennent: organiser des événements et des compétitions pour s’assurer que les investissements réalisés par la FIFA sont acheminés au bon endroit et pour faire en sorte que le football est-africain brille sur la scène internationale.

Infantino est convaincu qu’il est temps pour l’Afrique de l’Est de briller sur la scène internationale en matière de football.

«Le talent est ici, la passion est ici peut-être qu’il y avait un manque dans la partie d’organisation de la structure et c’est ce que nous construisons avec les fédérations, les gouvernements comme le Rwanda dans cette partie du monde. Ensuite, nous pouvons organiser et voir des résultats concrets », a-t-il déclaré.

Ref: https://www.newtimes.co.rw