Le Cap – Les Proteas ont joué trois séries internationales d’un jour depuis le verrouillage de Covid-19 qui les a vus abandonner leur tournée en Inde en mars dernier.

Au cours de cette période, ils ne se sont pas encore retrouvés du côté des vainqueurs, laissant l’équipe de Mark Boucher dans une périlleuse neuvième position après neuf matchs terminés. Seuls la Nouvelle-Zélande, l’Afghanistan, le Zimbabwe et les Pays-Bas sont en dessous des Proteas sur le tableau.

Tous, à l’exception du Zimbabwe, qui ont disputé autant de matchs que les Proteas, n’ont joué que trois matchs, mettant l’Afrique du Sud sous pression encore plus dans sa tentative de se qualifier automatiquement pour la Coupe du monde 2023 en Inde.

Les Proteas ont l’opportunité d’améliorer leur classement cette semaine en accueillant pour la première fois les Pays-Bas, derniers classés dans trois ODI à Centurion, sur le sol sud-africain.

Ce ne sera cependant pas une tâche simple avec les Proteas au repos de six habitués, dont le capitaine Temba Bavuma, avec Keshav Maharaj intervenant à nouveau pour combler la brèche comme il l’a fait avec succès lors de la série T20I au Sri Lanka.

“Nos progrès ont été un peu lents”, a admis Maharaj lors d’une conférence de presse virtuelle mardi. “Il y a un plan pour tout et en 2023, nous serons probablement l’article raffiné que nous voulons être. Il y a quelques combinaisons que nous avons essayées, ce qui explique peut-être pourquoi certains des résultats nous ont été favorables. tout au sujet de la construction vers une image plus grande à la fin de la journée.

“Plus nous jouons, plus nous nous consolidons en tant qu’unité, et mieux nous deviendrons. Je pense que plus nous pourrons jouer au cricket en vue de la Coupe du monde d’un point de vue tactique nous permet de voir ce qui fonctionne. Cette série est vraiment important. Il y a des points WSL en jeu et nous devons nous qualifier pour la Coupe du Monde. Nous n’allons pas prendre cette série à la légère.”

Les trois matches contre les Néerlandais sont certainement une opportunité pour quelques nouveaux visages tels que Ryan Rickleton et quelques visages pas si nouveaux comme Zubayr Hamza, Sisanda Magala, Khaya Zondo et l’ancien Kolpak Wayne Parnell de laisser un impression durable.

Rickleton, 25 ans, a été en superbe forme dans la série Four-Day Domestic et sera désireux de poursuivre sa bonne course et de montrer qu’il est effectivement prêt à passer à l’étape suivante.

Dean Elgar a été survolé pour remplacer d’urgence le blessé JP Duminy.

La non-sélection de Zondo a été un sujet de discussion majeur lors des récentes audiences sur la justice sociale et la construction de la nation avec son exclusion liée à un possible racisme de la part des sélectionneurs.

Le frappeur des Dolphins du KwaZulu-Natal aimerait montrer qu’il a grandi depuis ces jours sombres avec son récent doublé contre Western Province à Newlands, preuve supplémentaire de sa qualité et de ses capacités.

L’inclusion de Parnell sera également surveillée de près après avoir passé quatre ans dans la nature sauvage internationale avec le polyvalent désormais l’un des membres les plus expérimentés de l’équipe Proteas.

“Nous avons eu notre première séance d’entraînement et c’était bien d’évaluer où en sont les gars. Beaucoup de gars ont joué au cricket pendant quatre jours, donc en termes de charges et de balles face, nous savons où ils en sont”, a déclaré Maharaj. .

“Frotter à nouveau les épaules avec Parney après une longue période a été agréable. Il est dans un bon espace avec son cricket. Il a assumé de nombreuses responsabilités à Western Province, ce qui a été bien. Mais je pense que ne pas avoir les autres habitués autour de lui donnera une belle opportunité aux jeunes et de voir notre profondeur et comment ils s’intègrent dans le cricket international et de ser la profondeur de nos systèmes en ce moment.”

Keshav Maharaj (c), Reeza Hendricks, David Miller, Lungi Ngidi, Dwaine Pretorious, Andile Phehlukwayo, Lizaad Williams, Zubayr Hamza, Daryn Dupavillon, Sisanda Magala, Janneman Malan, Wayne Parnell, Ryan Rickelton, Tabraiz Shamsi, Kyle Verreyne et Khaya Zondo

Ref: https://www.iol.co.za