Le gouverneur par intérim de Rio de Janeiro, Cláudio Castro (PSC), a opposé ce jeudi (8/4) son veto au changement de nom du stade Maracanã, qui figurait dans le projet de loi n ° 3489/2021. La décision a été publiée au Journal officiel de l’État. Conçue par André Ceciliano (PT), député d’État et président de l’Assemblée législative de Rio de Janeiro (Alerj), la proposition était de remplacer «Estádio Mário Filho» par «Estádio Edson Arantes do Nascimento – Rei Pelé».

Dans la dépêche, Cláudio Castro a déclaré que le veto était «en réponse à la demande de l’auteur» du projet de loi. C’est parce qu’il y a eu une répercussion négative, parmi les journalistes et les fans de football, autour du changement, dès que le texte a été approuvé à Alerj le 9 mars, avec des déclarations selon lesquelles l’accent devrait être mis sur la pandémie, et non sur le football. Sur ce, les députés ont décidé de demander au gouverneur le veto.

Lors d’une séance, André Ceciliano a expliqué qu’il avait pris la décision de reculer pour ne pas laisser à ses pairs une image négative face aux critiques de la proposition, a rappelé que la maison n’a jamais cessé de voter sur des actions qui concernent le nouveau coronavirus et a déclaré avoir vu «beaucoup de passion, clubismo et bairrismo» dans la discussion.

Le projet de loi avait été approuvé par les députés Alerj, mais il devait encore être sanctionné par le gouverneur par intérim. La date limite pour la manifestation de Cláudio Castro se termine jeudi, lorsqu’il a pris position.

André Ceciliano avait proposé l’échange dans le but d’attirer les touristes et de rendre hommage à Pelé, qui a marqué son millième but lors d’un match à Maracanã, en 1969. Selon le projet, le stade serait rebaptisé Rei Pelé et le complexe sportif, qui comprend également le gymnase de Maracanãzinho, le Parque Aquático Júlio Delamare et le stade d’athlétisme Célio de Barros, aurait le nom de Mário Filho, initialement attribué au stade principal. Les députés Bebeto (Pode), Carlos Minc (PSB), Marcio Pacheco (PSC), Eurico Junior (PV), le colonel Salema (PSD) et Alexandre Knoploch (PSL) ont signé en tant que co-auteurs – seul le groupe PSOL a voté contre.

En partenariat avec Cisneros Interactive et BrandWatch, l’organisation organisera un événement gratuit le vendredi (9), à 10h. L’inscription est ouverte

Pendant la veillée, son fils a eu une maladie soudaine. Il est venu à la rescousse par Samu, mais n’a pas résisté à un arrêt cardio-pulmonaire

Deux autres employés, cette fois du bureau du sénateur à São Paulo, sont hospitalisés dans un état grave

L’avocat anglais Neil Astles avait 59 ans et avait un caillot de sang dans le cerveau après avoir reçu le vaccin Oxford / AstraZeneca

Ref: https://www.metropoles.com