TORONTO – En ce qui concerne les matchs d’extension contre les Chicago Bulls, ils ne sont pas plus gros que le match que les Raptors de Toronto joueront jeudi soir.

Bien que cela puisse sembler mélodramatique, le match de jeudi est l’un des plus importants de la saison pour les rapaces. En effet, les deux équipes se positionnent actuellement.

Chicago est au bord de deux matchs contre les Raptors pour la 10e place de la Conférence Est, la place que Toronto devra occuper pour atteindre les barrages.

Les Raptors, 11e à l’Est depuis le 14 mars, n’ont pas réussi un seul saut en tête des Bulls à la 10e place. Ils ont une chance d’apporter des améliorations significatives à cet ajustement tête-à-tête.

Après le match de jeudi, les Raptors n’ont plus que 20 matchs jusqu’à la fin de leur saison régulière, ce qui signifie que la piste se rétrécit rapidement pour essayer de changer les choses.

Après la défaite de Toronto contre les Lakers de Los Angeles mardi, nous envisageons tous de participer aux séries éliminatoires. «Nous ne voulons pas le faire en un mois et rester à la maison. Nous avons tous essayé dur, évidemment maintenant nous avons beaucoup de joueurs, donc nous allons essayer de faire ce que nous avons de mieux ».

«Mais nous voulons vraiment participer aux séries éliminatoires. Nous devons trouver un moyen. Nous nous sommes battus dur lors des deux derniers matchs, nous avons remporté deux victoires. Avec la même énergie, je pense que nous avons une chance. toutes les nuits “.

Comme Pachercher l’a mentionné, les rapaces sont maintenant en désordre. Les six joueurs qui ont raté le match de mardi contre Los Angeles perdront la trace jeudi, et un joueur supplémentaire qui a été annoncé plus tôt jeudi.

OG Anunobi et Montreal Harrell ont été expulsés du match mardi après une altercation mineure. À la suite de cela, Anunobi a été condamné à une amende de 30 000 $, et Fred VanVeed et Di Andre Pembri ont été attaqués avec une suspension de match pour avoir quitté la zone du banc, prenant la défense de leur coéquipier.

En conséquence, les Raptors auront au moins huit joueurs dans la ligue jeudi, dont Kyle Lowry (jambe droite), Vonweight (hanche gauche), Rodney Hood (hanche droite), Jalan Harris (hanche droite), Patrick McCaw (gauche genou). ), Paul Watson (protocoles de santé) et de sécurité) et maintenant Pembroke (suspension de la Ligue) ne sont pas disponibles.

Les Raptors ont beaucoup de corps abattus, mais ils ne verront pas la pitié des Bulls jeudi car eux aussi sont dans une position dangereuse, dans l’espoir de grimper à la 10e place.

“A partir de là, nous devons gagner autant que nous pouvons parce que nous devons créer du terrain et essayer de revenir dans une situation où nous pouvons changer de position”, a déclaré l’attaquant des Bulls Thaddeus Young après la séance de tirs au but de son équipe jeudi. «Mais pour nous, en y allant, nous savons que Toronto est une équipe difficile même si ses stars ne jouent pas. Ils ont une équipe qui a concouru pour un championnat et [a gagné]. Ils savent comment jouer ensemble en tant que championnat et en équipe. Peu importe qui est le buteur, ils savent comment obtenir le ballon et ils ont un entraîneur unique. Il a fait un travail de sortir et de travailler avec ce qu’il a, et il a fait ces honneurs dans cette ligue et les choses qu’il doit faire pour les joueurs qu’il joue pour l’équipe.

«Nous ne pouvons donc pas les prendre comme un ordre. Nous devons nous assurer de sortir jouer à tout prix.

Après tout, il n’y a pas de pitié en NBA, et les Raptors doivent être prêts pour un test majeur jeudi soir, même s’ils sont sténographiés.

Une victoire devrait être là pour faire exploser Chicago et revenir dans le film play-in. Une défaite, avec la saison inachevée, serait un revers.

Quel que soit le résultat, ne vous attendez pas à ce que les rapaces deviennent noirs cette saison. On dit que le club prend des mesures en signe de bouleau chimique indigène de Montréal après avoir détruit le rabais.

Étant un bon défenseur, Birch pense qu’il augmentera la demande désespérée de rapaces pour le reste de la saison, il est aussi fort qu’un bœuf et peut lancer le ballon même un peu.

Les renforts semblent donc être sur la bonne voie pour les rapaces. C’est bien de voir s’ils peuvent s’aider eux-mêmes en premier.

«Ça tombe beaucoup. Fanatique d’Internet. Fier analyste. Créateur. Amateur de musique en herbe. Introverti. Ventilateur de télévision ».

Enregistrez mon nom, mon adresse e-mail et mon site Web dans ce navigateur pour la prochaine fois que je commenterai.

Ref: https://www.americadeportiva.com