Compte tenu de l’arrivée imminente de Gabriel Deck dans la plus importante ligue de basket-ball au monde, nous passons en revue la liste des compatriotes qui y ont participé.

Après l’arrivée de Facundo Campazzo fin 2020 aux Denver Nuggets de la NBA, il y a un autre Argentin qui a de nombreuses chances de débarquer dans la plus importante ligue de basket-ball au monde. C’est Gabriel Deck, l’homme de Santiago qui joue pour le Real Madrid et est l’un des joueurs les plus remarquables de l’équipe nationale argentine, qui a accepté d’arriver à Oklahoma City Thunder (la confirmation officielle reste).

Pour cette raison, nous passons en revue les 13 Argentins qui y ont joué: certains sont restés un moment et d’autres ont laissé une marque indélébile, comme c’est le cas avec Emanuel Ginobili.

Pour avoir été le premier à marcher sur un terrain, Wolkowyski a été le premier Argentin de la NBA: il a disputé 34 matchs avec le maillot des Seattle Supersonics, mais n’était qu’un partant en un. Il a eu une moyenne de neuf minutes par match au cours desquelles il a ajouté un total de 75 points avec une moyenne d’un peu plus de deux buts par match.

Sa deuxième équipe NBA était Boston, où il n’a disputé que sept matchs avant de partir pour l’espagnol Tau Cerámica.

Le meneur était un joueur des 76ers de Philadelphie. Il a fait ses débuts en NBA le 31 octobre 2000 au légendaire Madison Square Garden de New York contre les Knicks. Quelques minutes ont séparé sa première apparition des débuts de Wolkowyski.

Pepe a fini par jouer environ 19 matchs (0,8 point et 1,6 aide en 5,1 minutes par match), jusqu’à ce qu’il soit échangé aux Atlanta Hawks. Dans sa nouvelle équipe, il n’a joué que cinq matchs et a été éliminé.

Après l’avoir brisé lors de la Coupe du monde d’Indianapolis 2002, au cours de laquelle l’Argentine a atteint la finale, il est revenu en NBA avec les Pistons de Detroit. Au cours de la saison 2002/03, il a disputé neuf matchs, totalisant en moyenne 0,9 passes, 0,6 interceptions et 0,7 rebonds en 4,1 minutes par match. Il n’a fait aucun argument. Il a ensuite été échangé à Golden State, où il a été coupé avant de faire ses débuts.

Manu a été le troisième national à rejoindre la NBA, en 2002. Cependant, y compris tous ceux qui l’ont suivi, il a été celui qui a marqué le plus: il est passé de la 57e position du repêchage à quatre fois champion au San Antonio Spurs (2003, 2005, 2007 et 2014), la seule équipe pour laquelle il a joué au cours de ses 16 ans.

En outre, le garde a reçu le plus haut niveau d’honneurs lorsque sa chemise, 20 ans, a été retirée et accrochée dans les locaux de la franchise texane.

Delfino est un autre des nombreux Argentins qualifiés qui ont marché sur la NBA. Il l’a aussi fait pendant longtemps: c’était huit saisons, de 2004 à 2013, avec une année en Russie entre les deux. Detroit a parié sur lui au début; Après son expérience dans le froid soviétique, l’escorte est passée par Milwaukee et Houston.

2004 a été une excellente année pour les Argentins. Trois jours après les débuts de Delfino, il a fait son Chapu avec Chicago, où quelques années avant Michael Jordan avait été champion. Il y est resté quatre saisons, avant de passer par Sacramento et Philadelphie, une autre franchise historique. L’attaquant a clôturé son expérience Yankee avec une moyenne de 10,5 points par match.

Pour beaucoup, le pivot avec le plus grand poids dans l’histoire de l’équipe nationale. Champion olympique, oui, mais tout comme Manu (et à ses côtés en fait), il a triomphé en NBA. Oberto a commencé chez Spurs en 2005, où il est resté quatre ans et s’est retourné en 2007. Il lui a donné jusqu’en 2011, avec de brefs pas à Washington et Portland.

Le voyage de Herrmann a commencé en 2006, avec Charlotte. Sa première année a été sa meilleure, avec une moyenne de points par match qui a presque atteint 10 (il est resté à 9,2). L’attaquant a joué six mois de plus là-bas et a été transféré à Detroit, où il est resté pendant la même période.

Bien qu’il ait été repêché en 2002, l’arrivée de Luifa dans la ligue n’a eu lieu qu’en 2007. Il a joué à Houston pendant cinq saisons à un excellent niveau. Le pivot était un incontournable de la NBA jusqu’en 2017, avec des expériences à Phoenix, Indiana, Toronto et Brooklyn. Après Manu, celui avec le plus d’apparitions (10 saisons).

Dans les records historiques de la NBA, il est répertorié comme la plus vieille recrue de tous les temps: il est arrivé aux New York Knicks à l’âge de 35 ans en 2012. De plus, jusqu’en 2016, le meneur a joué à Houston et aux Los Angeles Clippers. Il est actuellement assistant au Minnesota.

Lapro est allé tenter sa chance lors de la pré-saison des Spurs, en 2016, et est resté. Cela n’a pas duré longtemps, avec seulement 18 matchs joués, mais cela a livré. Au total, l’attaquant a marqué 59 points.

Nico a fait comme Colo, qui en 2000 est passé de la Ligue nationale à la NBA. Venant de Peñarol, le garde a joué une saison à Dallas, en 2016, et quatre matchs à Atlanta.

Garino a commencé en 2017, à Orlando. L’expérience n’a pas duré longtemps: l’attaquant a disputé cinq matchs et sans autant.

Le meneur est le seul Argentin actuellement en NBA. Il joue pour les Nuggets et est une pièce fondamentale de la franchise Denver, jouant un rôle important dans chacun des jeux auxquels il joue.

Sélectionnez les options (sports, compétitions et / ou programmes) qui vous intéressent
(vous pourrez choisir le club ou le programme à l’étape suivante):

Ref: https://www.tycsports.com