Le copropriétaire des Punjab Kings, Ness Wadia, s’est prononcé mardi en faveur de la BCCI en soutenant la décision du conseil d’administration de suspendre l’IPL 2021 en Inde au milieu de la pandémie de Covid-19 qui fait rage. Il a déclaré que c’était le «bon choix» et que la situation s’était rapidement détériorée.

Le Conseil d’administration de la Premier League indienne (IPL GC) et le Conseil de contrôle du cricket en Inde (BCCI) ont suspendu mardi l’IPL 2021 pour une durée indéterminée après que de nombreux joueurs et membres de diverses franchises aient été testés positifs pour Covid-19 au cours des deux derniers jours. S’adressant à PTI, Wadia a également déclaré qu’il se félicitait de la décision de l’instance dirigeante de reporter la ligue pour le moment.

“La meilleure décision a été prise compte tenu des circonstances. Beaucoup de gens souffrent en Inde”, a déclaré Wadia.

«En ce qui concerne l’organisation de l’événement en premier lieu, a-t-il déclaré,« une diligence raisonnable a été effectuée avant l’IPL, mais personne n’est parfait. Le bon appel a été pris pour le tenir en Inde avant la Coupe du monde, il est juste dommage que la situation se soit détériorée si rapidement. “

Le tournoi a subi un énorme revers lundi lorsque le match 30 entre Kolkata Knight Riders et Royal Challengers Bangalore a été reporté après que deux joueurs du KKR, Sandeep Warrier et Varun Chakravarthy, aient été testés positifs. Peu de temps après, trois membres de la franchise Chennai Super Kings ont également été testés positifs, dont L Balaji. Le dernier clou dans le cercueil s’est avéré être Wriddhiman Saha (de Sunrisers Hyderabad) et Amit Mishra (de Delhi Capitals) testés positifs pour le coronavirus.

Wadia a également déclaré que la tenue de la ligue aux EAU, qui a accueilli l’IPL 2021 en raison de la pandémie dans son pays, ne ferait aucune différence. “Je ne pense pas que cela ait quelque chose à faire dans un pays spécifique (l’Inde ou les EAU) aurait fait une différence. Tout le monde a fait de son mieux parfois ça marche parfois ça ne marche pas”, a souligné Wadia.

Interrogé sur ses réflexions sur les critiques que l’IPL 2021 a reçues de la part de joueurs australiens tels qu’Adam Zampa et Andrew Tye, qui ont décidé de se retirer à mi-parcours du tournoi, Wadia a fait remarquer que la situation était très différente lorsque le tournoi a commencé.

«Avec le respect dû aux joueurs de cricket internationaux, y compris Zampa, la situation était très différente il y a un mois. Ils devraient étudier le fait que les cas étaient très moins nombreux lorsque nous avons commencé avant de commenter.

“C’est arrivé pendant l’Open d’Australie, ils ont fermé la ville quand cela se passait. Les gens ne se plaignaient pas alors, pourquoi maintenant”, a demandé Wadia.

Il a également salué les joueurs indiens en disant: “Chapeau aux joueurs indiens qui ont joué sans arrêt dans des bulles et ne se sont pas plaints contrairement à certains joueurs étrangers.

Ref: https://www.hindustantimes.com