Alors que beaucoup d’argent à l’étranger nous fait signe, les Rebels espèrent que le meneur de jeu des Wallabies, Matt Toomua, a le sentiment que son avenir est à Melbourne.

Et ils cherchent également à convaincre Toomua de ne pas prendre de congé sabbatique l’année prochaine, à la suite du capitaine de Test Michael Hooper à l’étranger.

Le capitaine de Toomua et des Rebels, Dane Haylett-Petty, sont les seuls autres joueurs des Wallabies capables de recharger leurs contrats, qui ont été durement touchés par les réductions de salaire du COVID-19, avec un court séjour au Japon ou en Europe.

L’équipe de Super Rugby et Rugby Australie considèrent Toomua comme une priorité de re-signature – en plus d’être un talent majeur sur le terrain, il est l’un des rares rebelles à avoir un profil dans la ville folle de l’AFL.

“Matt est vraiment au sommet de l’arbre en ce qui concerne les priorités”, a déclaré le patron de Melbourne, Baden Stephenson, à AAP.

“Il joue bien au foot, a été notre capitaine avec Dane, notre buteur et quelqu’un que nous voulons vraiment conserver pour 2022 et 2023.

“De toute évidence, il veut jouer dans la Coupe du monde, donc nous travaillons pour essayer de nous assurer que c’est attrayant pour lui de rester.”

Melbourne admet qu’elle doit offrir plus que de l’argent, incapable de rivaliser avec les contrats massifs off-shore, et espère exploiter les intérêts commerciaux et les aspirations de Toomua, 31 ans, au-delà du rugby.

“Matt est légèrement différent car je sais qu’il a fait beaucoup d’études et qu’il aspire à travailler dans le sport après sa carrière”, a déclaré Stephenson.

“Il y a manifestement une pression des marchés internationaux, mais Matt et son manager accordent de la valeur au soutien non financier et aux opportunités, donc ce n’est certainement pas une situation uniquement financière.”

Toomua a déclaré à AAP qu’il travaillait toujours sur son avenir, mais qu’il préférait rester en Australie et faire partie de la campagne de la Coupe du monde 2023 des Wallabies.

“Un congé sabbatique est toujours une option, mais je dois trouver quelques autres choses avant de commencer à y penser”, a déclaré Toomua, qui a 54 sélections en test.

«Ma préférence est de rester à la maison – c’est beaucoup plus compliqué de nos jours avec le marché international et avec COVID et à mon âge, je suis probablement plus proche de la fin que du début, donc je dois commencer à penser à la vie au-delà du rugby et à quoi ça ressemble.

Titre associé :
Matt Toomua une signature prioritaire pour les rebelles
Comment les rebelles de Melbourne prévoient de garder la main sur Matt Toomua malgré l’intérêt à l’étranger

Ref: https://7news.com.au