Mark Cavendish a subi un collapsus pulmonaire et deux côtes cassées lors d’un accident lors de l’épreuve sur piste des six jours de Gand dimanche soir, a annoncé son équipe Deceuninck-QuickStep.

Cavendish a passé la nuit dans l’unité de soins intensifs d’un hôpital belge après avoir quitté le vélodrome sur une civière, mais devrait bientôt en sortir.

Un communiqué a déclaré: «Après son accident au Ghent Six Day, Mark Cavendish a été emmené à l’hôpital universitaire de Gand où il a passé la nuit. Les examens ont montré que Mark a eu deux côtes cassées sur ce côté gauche et a un petit pneumothorax, qui ont tous deux été traités avec des médicaments et il a été maintenu à l’hôpital pour observation.

“On s’attend à ce que Mark soit libéré plus tard dans la journée ou demain matin, et qu’il subisse ensuite une période de convalescence. Tout le monde chez Deceuninck-QuickStep souhaite à Mark un prompt rétablissement.

Cavendish, qui courait aux côtés de son coéquipier Iljo Keisse, était l’un des nombreux coureurs à avoir chuté lors de la dernière course. L’homme de 36 ans s’est levé et a fait signe aux spectateurs après l’incident, mais a ensuite été placé sur une civière et transporté à l’hôpital.

Sa femme, Peta Todd, a posté sur Twitter : « Merci pour tous les messages. Mark passe la nuit aux soins intensifs après l’accident d’aujourd’hui. Merci à tout le personnel médical qui nous a aidés aujourd’hui et aussi au personnel qui s’est mobilisé pour m’aider ainsi que les enfants.

Dans une interview accordée au Times avant l’accident, Cavendish avait décrit la course sur le vélodrome de 166 mètres de Gand, plus court et plus raide que la norme olympique 250 m, comme étant sur un « mur de la mort », admettant qu’il en était « pétrifié ». suite à un crash il y a deux ans.

Cependant, le triple champion du monde de madison reste passionné par les courses sur piste et a profité de l’événement pour lever le rideau sur une année qu’il a qualifiée de “conte de fées”.

Craignant que sa carrière ne se termine l’année dernière, Cavendish a signé un contrat au salaire minimum avec Deceuninck-QuickStep, puis a profité d’une convocation tardive inattendue pour le Tour de France pour remporter quatre étapes, sa première depuis 2016 alors qu’il égalait le tout d’Eddy Merckx. record de 34 victoires en course. Cavendish devrait signer un nouvel accord d’un an avec l’équipe belge, les pourparlers se poursuivant.

Ref: https://www.theguardian.com