Lors d’une conférence de presse donnée par les joueuses de l’équipe nationale féminine brésilienne ce jeudi, le milieu offensif Andressa Alves et le défenseur Rafaelle ont commenté la pandémie dans le pays et la possibilité que le vaccin soit présenté aux athlètes. Le scénario a été discuté en raison de l’intérêt du Comité International Olympique à donner la priorité à la vaccination des athlètes.

-À mon avis, en tant qu’être humain, les athlètes doivent être les derniers à se faire vacciner. Il y a des gens qui en ont plus besoin que nous en ce moment. Il existe d’autres moyens de se préparer et d’arriver à Tokyo en toute sécurité. Arrivez au moins 15, 20 jours avant [les Jeux], faites les examens que nous faisons quotidiennement – a déclaré l’athlète. Vérifiez le classement du championnat brésilien féminin

– Il existe d’autres moyens de se préparer et d’arriver à Tokyo en toute sécurité. Arrivez au moins 15, 20 jours avant [les Jeux], faites les examens que nous faisons quotidiennement – réfléchit Andressa

Une fillette de 12 ans demande un diagnostic après avoir «pleuré du sang»
Paulo Gustavo reçoit une transfusion sanguine et le mari de l’acteur demande plus de dons

Le défenseur Rafaelle a ajouté en soulevant la question de la nécessité de vacciner les plus à risque.

– Je pense que la plupart des athlètes aimeraient se faire vacciner, avoir cette sécurité, mais c’est quelque chose qui, aujourd’hui, doit être donné la priorité à ceux qui en ont le plus besoin et sont les plus exposés. Je suis d’accord avec Andressa. Ce n’est pas parce que nous sommes des athlètes que nous devrions avoir des privilèges. Il faut penser davantage à la population en général. Nous prendrons soin de nous. Il y a plusieurs façons de s’y rendre [à Tokyo] aussi – a déclaré le défenseur.

Même dans une période de date de la FIFA, l’équipe féminine est empêchée d’entrer en Europe et de jouer des matchs amicaux en raison de restrictions de santé. Au vu du scénario, l’entraîneur Pia Sundhage a poursuivi le travail en observant simplement les joueurs cités pour être convoqués.

A propos de ce moment d’inactivité, le défenseur Rafaelle a commenté l’importance de garder le physique à jour pour continuer à porter la marelle.

– Mon club a toujours été ouvert à essayer de me ramener en Chine, mais l’embarquement est interdit et a rendu la tâche difficile. Mais être ici m’a aidé dans la sélection. Être au Brésil, c’est bien, être proche de la famille. Même si je ne peux pas retourner en Chine, je suis toujours en contact avec mon club. J’ai déjà essayé de leur parler, de penser à un prêt, car le championnat brésilien est sur le point de commencer et je peux gagner le rythme du match. Mais c’est quelque chose qui ne dépend pas de moi seul. Dans les semaines à venir, vous devez définir quelque chose. – conclu.

Note de clarification
Três Comércio de Publicaçõs Ltda. (EDITORA TRÊS) informe ses consommateurs qu’elle ne facture pas par téléphone et qu’elle n’offre pas non plus de résiliation du contrat d’abonnement au magazine lors du paiement d’un montant quelconque. Il n’autorise pas non plus des tiers à le faire.
Editora Três est une victime et n’est pas responsable de tels messages et accusations, informant ses clients que toutes les mesures appropriées ont été prises, y compris pénales, pour déterminer les responsabilités.

Ref: https://istoe.com.br