Les Maldives se raffermissent comme la voie de sortie la plus probable pour la majorité des joueurs de cricket, commentateurs et entraîneurs australiens bloqués en Inde à la suite du report de la saison de la Premier League indienne.

Des sources proches de la situation ont indiqué mercredi que les joueurs australiens ne se verraient pas accorder un passage express depuis l’Inde mais passeraient plutôt quinze jours dans un autre pays avant de retourner en Australie où ils passeraient probablement encore quinze jours en quarantaine.

La cohorte australienne pourrait probablement passer son temps dans le paradis de l’océan Indien dans une bulle de villégiature. Le Sri Lanka et les Émirats arabes unis sont également en dehors des chances d’être le point de passage pour les Australiens qui n’ont pas le droit d’entrer directement dans leur pays jusqu’au 15 mai.

Mais le chemin n’est pas aussi clair pour le grand australien Mike Hussey, qui a été testé positif au COVID-19 en Inde.

Le joueur de 45 ans travaillait comme entraîneur au bâton pour les Super Kings de Chennai dans la Super League indienne, qui a été reportée mardi soir après qu’un coéquipier des Sunrisers Hyderabad de David Warner – le gardien de guichet indien Wriddhiman Saha – ait renvoyé un test positif.

Les médias en Inde rapportent que Hussey a été testé positif au COVID-19 mardi, un jour après l’entraîneur de bowling de son équipe. Le manager de Hussey, Neil Maxwell, a depuis confirmé le résultat du test.

Une source a déclaré au Times of India: «Hussey a été testé positif. Mais ses échantillons sont en cours de refonte. Espérons que le rapport deviendra négatif. »

Le Hindustan Times a rapporté qu’une source IPL a déclaré au Press Trust of India: «Hussey a été testé et son échantillon est devenu positif. Nous l’avons envoyé pour un nouveau test, mais cela s’est également avéré positif. »

Le directeur général de l’Australian Cricketers Association, Todd Greenberg, a déclaré mercredi à la radio 2GB peu après 8 heures du matin qu’il n’était “pas sûr” si Hussey avait le COVID-19 et ne lui avait pas encore parlé, étant donné qu’il était environ 3h30 du matin en Inde.

“Il y a un certain nombre de messages contradictoires qui sortent d’Inde du jour au lendemain”, a-t-il déclaré. “Ils seront debout dans quelques heures là-bas en Inde, donc nous allons avoir des éclaircissements à ce sujet aussi rapidement que possible.”

DÉFILEZ VERS LE BAS DE CETTE HISTOIRE POUR VOIR UNE LISTE COMPLÈTE DES AUSTRALIENS IMPLIQUÉS DANS LA LIP ET LEURS SITUATIONS.

“Étant donné qu’au moins un de nos gars ou quelqu’un allait finalement trouver un test positif une fois que la bulle de biosécurité a été brisée, et finalement c’est pourquoi le tournoi IPL a maintenant été reporté”, a-t-il déclaré.

L’ancien joueur de cricket et commentateur Michael Slater a accusé mardi le Premier ministre Scott Morrison d’avoir «du sang sur les mains» après la décision du gouvernement fédéral de légiférer sur une amende pouvant aller jusqu’à 66 000 dollars et cinq ans de prison si les Australiens rentrent chez eux depuis l’Inde.

Les vols entre les deux pays sont interdits jusqu’au 15 mai, mais un certain nombre de joueurs de cricket sont rentrés chez eux via le Qatar avant que les nouvelles règles ne soient appliquées.

Warner, qui a été limogé de son poste de capitaine à Hyderabad le week-end dernier, a partagé mardi soir sur Instagram une photo d’un dessin de sa fille Ivy.

«S’il te plaît, papa rentre tout de suite à la maison», dit-il. «Tu nous manques beaucoup et tu nous aime. L’amour d’Ivy, d’Indi et d’Isla. »

Dans une déclaration conjointe publiée mardi soir, Cricket Australia et l’Australian Cricketers Association ont déclaré comprendre la décision du Board of Control for Cricket in India (BCCI) de reporter indéfiniment l’IPL.

“CA est en contact direct avec la BCCI alors qu’elle travaille sur des plans pour assurer l’hébergement et le rapatriement en toute sécurité des joueurs, entraîneurs, officiels de match et commentateurs australiens de retour en Australie”, indique le communiqué.

«La CA et l’ACA respectent la décision du gouvernement australien de suspendre les voyages depuis l’Inde jusqu’au 15 mai au moins et ne demanderont pas d’exemptions.»

Notre newsletter Morning Edition est un guide organisé des histoires, analyses et idées les plus importantes et les plus intéressantes. Faites-le livrer dans votre boîte de réception.

Ref: https://www.smh.com.au