Le monde fluvial vit des heures décisives. C’est que ce soir, contre le Racing, l’équipe de la Poupée suffira d’un match nul pour consacrer champion de football argentin. Pourtant, cette date est doublement particulière pour Marcelo Gallardo : d’une part, l’angoisse d’être très proche d’un nouveau titre avec le Millionnaire. De l’autre, ni plus ni moins que le septième anniversaire de la mort de sa mère.

Un jour comme aujourd’hui mais en 2014, l’entraîneur a perdu Ana María, sa mère, décédée à 55 ans des suites d’une maladie en phase terminale. C’est donc Máximo, le père de la poupée, qui a posté deux images dédiées à sa femme, accompagnées de phrases émouvantes.

DT est le protagoniste sur les deux photos. Le premier, un collage qui met en scène le coach regardant sa mère. “Pour toi, j’en veux plus”, dit-elle. Ci-dessous, de @maximoeliseogallardo, son compte Instagram, le père Gallardo a ajouté : “Et elle nous accompagne toujours, Doll !

Dans le second, un nouveau collage qui montre également MG les yeux fixés sur le ciel, bien que cette fois, ils soient tous les trois, Máximo, Ana María et Marcelo, soulevant la Copa Libertadores. “Tu seras toujours avec moi et tes enfants.”

Deux jours seulement après la mort de sa mère, Gallardo a reçu un cadeau inoubliable de ses joueurs : une victoire 1-0 (et une élimination) à Boca, avec un but de Pisculichi, pour le retour de la demi-finale de la mémorable Copa Sudamericana 2014 qui a fini par couronner le Millo. Ce fut la première étoile de la Bande Rouge sous Napoléon.

Avant l’Académie, l’équipe de Nuñez aura la chance de chouchouter à nouveau son entraîneur avec un championnat qui, même s’il ne pourra pas mettre fin à la douleur causée par une telle perte, entraînera -s’il se matérialise- une nouvelle caresse à l’âme.

La date du 22 de la Ligue professionnelle se clôt sur un classique dont le champion peut sortir. C’est que River reçoit Racing dans le Monumental et avec une égalité, l’équipe de Marcelo Gallardo remportera le titre convoité dans un tournoi local, ce qui manque à ce cycle réussi. Programmez le temps, la télévision et les formations possibles du parti.

La rencontre aura lieu ce jeudi à partir de 21h30, au stade Monumental. Le juge désigné pour diriger le jeu est Silvio Trucco, qui sera secondé par Diego Bonfá et Facundo Rodríguez.

Le classique sera diffusé sur les écrans de Fox Sports Premium et TNT Sports. Aussi, comme d’habitude, vous pourrez suivre minute par minute par Olé.

L’équipe de Marcelo Gallardo a une grande chance de conquérir ce qui est en suspens dans ces sept ans et demi de l’ère Doll : une ligue locale. En ajoutant un seul point dans les quatre matchs restants, il y parviendra (il affrontera ensuite Rosario Central, Defensa y Justicia et Atlético Tucumán).

Et il veut le faire tout de suite, dans un Monumental qui sera emballé pour la première fois dans l’après-pandémie. Jusqu’à présent, River n’avait pas joué dans son stade avec la chance d’avoir une capacité de 100% : visiblement, ses gens ont vendu les billets la semaine précédente…

Comme d’habitude dans ce championnat, l’entraîneur devra apporter les modifications requises par les suspensions (pour cinq jaunes) de Milton Casco et Bruno Zuculini et la blessure d’Enzo Pérez. Ainsi, la grande chance s’ouvre pour Leonardo Ponzio de débuter dans ce qui pourrait être l’un de ses derniers matchs avant la retraite. En arrière-plan, deux autres historiques comme Maidana et Pinola émergent comme variantes à saisir.

Au milieu, on a appris qu’Ignacio Alonso, président de l’AUF, se rendra à Buenos Aires une fois que River sera champion pour tenter Marcelo Gallardo pour remplacer Oscar Tabárez dans l’équipe d’Uruguay.

Ceux dirigés par Fernando Gago arrivent également avec des victimes. Les blessés Eugenio Mena et Matías Rojas lors du tour de qualification ont été rejoints par Leonardo Sigali, qui a atteint la limite d’avertissement. Ainsi, Pintita a secouru Lucas Orban, qui s’entraînait avec la Réserve.

Dans ce contexte, en plus, il faudra voir si l’entraîneur conserve le quatuor offensif qu’il a utilisé contre Colón dans la formation, composé de Tomás Chancalay, Licha López, Enzo Copetti et Javier Correa (Fabricio Domínguez pourrait entrer).

L’Académie doit aussi se lever d’urgence pour continuer dans la zone de la Copa Sudamericana, ce qui est compliqué. Avec quatre points ajoutés lors des six dernières dates (une victoire et trois défaites avec Gago), le Racing a une chance imbattable de récupérer.

Rivière : Franco Armani ; Robert Rojas, Paulo Díaz, Javier Pinola ou Jonatan Maidana, David Martínez ; Santiago Simón, Leonardo Ponzio, Enzo Fernández ; Agustin Palavecino; Julián Álvarez et Braian Romero.

Courses : Gabriel Arias ; Iván Pillud, Mauricio Martínez, Nery Domínguez, Fernando Prado; Fabricio Domínguez, Leonel Miranda, Carlos Alcaraz; Lisandro Lopez ; Enzo Copetti et Javier Correa ou Tomás Chancalay.

Ref: https://www.ole.com.ar