La question de savoir si le receveur des Buccaneers, Antonio Brown, a fourni une fausse carte de vaccination à l’équipe (et à son tour à la ligue) n’est toujours pas résolue, en grande partie parce que la NFL n’a pas encore dit si la carte de Brown est légitime ou non.

La ligue n’a annoncé ni divulgué les résultats de son enquête, qui a commencé jeudi. Il ne faudrait sûrement pas grand-chose pour confirmer ou démystifier l’insistance de Brown selon laquelle il a obtenu une vaccination conforme aux informations figurant sur la carte qu’il a remise à l’équipe avant le camp d’entraînement.

Au début du match de lundi soir entre les Giants et les Buccaneers, Lisa Salters d’ESPN a déclaré qu’elle avait parlé à l’avocat de Brown, Sean Burstyn, qui a répété sa position selon laquelle son client est innocent de tout acte répréhensible. (Comme si l’avocat de quelqu’un sortait et disait : « Oui, il est coupable. »)

“Leur position n’a pas vraiment changé depuis que cette histoire a été rapportée pour la première fois jeudi, que Brown est vacciné et que Brown l’a fait dans le passé et encourage toujours les autres à se faire vacciner également”, a déclaré Salters. “Burstyn m’a dit que Brown s’était fait vacciner pendant l’été, qu’il était accompagné d’un de ses entraîneurs personnels lorsqu’il est allé se faire vacciner. Il a dit que son client avait remis sa carte de vaccination aux Buccaneers, comme il était censé le faire. Et c’est tout ce qu’ils vont vraiment dire sur la situation. »

Ils doivent en dire beaucoup plus pour régler ce problème. La ligue a le pouvoir d’obliger Brown à le faire. On ne sait pas si la ligue l’a fait, mais elle a déjà eu tout le temps de le faire.

La NFL sait agir rapidement lorsqu’elle veut des réponses. Rappelez-vous que le Boston Herald a rapporté que les Patriots avaient secrètement filmé l’entraînement des Rams avant le Super Bowl XXXVI ? Cette histoire est apparue quelques jours seulement avant le Super Bowl XLII, et la ligue s’est IMMÉDIATEMENT mobilisée pour entamer une enquête complète, les préparatifs de la Nouvelle-Angleterre pour ce match soient damnés. (Le Herald s’est ensuite rétracté, avec un article en première page.)

À tort ou à raison, cela montre que la ligue peut et agira de manière agressive lorsqu’elle choisira de le faire. Dans ce cas, rien n’indique qu’il a agi de manière agressive pour obtenir une réponse à la question apparemment importante de savoir si un joueur a commis l’ultime violation du protocole COVID en mentant sur le fait d’être vacciné, avec l’aide d’une fausse carte de vaccination.

Quelle que soit la réponse, elle aurait déjà dû être sécurisée. Le fait que la réponse n’ait pas été obtenue et/ou partagée est troublant – et cela indique la possibilité très réelle que la ligue ne soit pas intéressée à explorer à quel point la pratique des fausses cartes de vaccination peut être répandue, car ce résultat spécifique donnerait l’impression que la ligue ne se soucie pas vraiment de ses protocoles COVID pour 2021.

Là encore, sur la base de la manière tiède avec laquelle la ligue a puni les Packers pour les violations flagrantes et répétées du protocole COVID commises par Aaron Rodgers, nous savons déjà que la ligue s’en fiche vraiment.

La NFL marche moins lentement parce qu’elle ne se soucie pas des protocoles COVID et plus en raison des conséquences de la constatation d’une non-conformité à ce stade de la saison. Les choses chauffent vraiment, il y a des matchs conséquents, les fans sont excités. Personne ne veut que les matchs soient affectés par des suspensions à ce stade de la saison. Je pense que la Ligue sent probablement à juste titre que les fans ne veulent plus vraiment que COVID fasse partie de la conversation sur le football. Est ce bien? Non, mais je comprends pourquoi la NFL et les équipes font ce choix.

Les collines sur lesquelles la NFL meurt et que les fans les laissent s’en tirer sont déroutantes

Ref: https://profootballtalk.nbcsports.com