Nous utilisons des cookies et d’autres technologies de suivi pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site, afficher un contenu personnalisé et des publicités ciblées, analyser le trafic du site et comprendre d’où proviennent nos audiences. Pour en savoir plus ou pour vous désinscrire, lisez notre politique en matière de cookies. Veuillez également lire notre avis de confidentialité et nos conditions d’utilisation, qui sont entrés en vigueur le 20 décembre 2019.

Donovan Mitchell a récolté 37 points lors de la victoire éclatante du Jazz contre les Trail Blazers jeudi.

Le Jazz a remis aux Trail Blazers leur troisième défaite en quatre matchs jeudi. Grâce à un troisième quart-temps de 40 points, l’Utah a assuré une avance à deux chiffres et n’a pas regardé en arrière en route vers une victoire de 122-103. Pour le Jazz, Donovan Mitchell a glissé au cœur de la défense des Blazers pour 37 points en 33 minutes.

Pour les Blazers, ils peuvent accrocher leur chapeau sur une première mi-temps solide. Malheureusement, cela n’a pas tenu le coup au troisième trimestre. Individuellement, Damian Lillard a terminé avec 23 points et six passes avant de sortir à la moitié du quatrième quart.

La défense des Blazers n’a pas empêché les Jazz d’atteindre leurs places, mais la lourdeur de Portland a suffisamment perturbé le rythme de l’Utah. Jusuf Nurkic, Norman Powell et Robert Covington ont tous réussi à libérer la balle dans le cadre d’ouverture, ouvrant la voie à des regards faciles à l’extrémité opposée du sol. Offensivement, les Blazers ont fait un excellent travail en poussant le rythme au début des possessions. Grâce à ce rythme, les Jazz ont été obligés de naviguer dans des affrontements croisés assemblés à la hâte.

Les Jazz trouvaient toujours des voies ouvertes et entraient fréquemment dans leurs tirs extérieurs avec peu d’interférence, mais ils ne pouvaient pas convertir suffisamment de regards ouverts pour générer une avance en multi-possession. Le Jazz a terminé le premier quart-temps avec un mince avantage de 30-29.

Les deux équipes ont remonté le temps à une époque antérieure au deuxième quart et se sont concentrées sur l’attaque à l’intérieur de l’arc. Sérieusement, le Jazz a enregistré un seul trois points et les Blazers n’en ont converti que quatre dans l’image. Pour Portland, Nassir Little a fait sensation aux deux extrémités du terrain. L’attaquant de deuxième année n’a enregistré que quatre minutes, mais il a fait basculer l’élan dans la direction des Blazers avec une défense individuelle au bon moment et une attaque efficace.

À un peu plus de trois minutes de la fin de la période, les Blazers sont passés à une gamme ultra-petite. Malgré la présence imposante de Rudy Gobert dans la peinture, les Jazz ont été pris au dépourvu. La petite rotation de Portland a éclaté pour une course de 7-0, donnant aux Blazers un avantage de 54-46 avant que Mitchell n’interrompe finalement la course avec un godet de milieu de gamme. Grâce à une défense améliorée et à des sets en demi-terrain contrôlés, les Blazers sont entrés à la mi-temps avec une avance de 56-53.

Le Jazz a secoué la rouille pendant la pause de mi-temps et a frappé le sol en courant au troisième quart. Sur le plan défensif, ils ont habilement canalisé Lillard dans une pression supplémentaire et généré des chiffres d’affaires dans le processus. À l’autre bout du terrain, Mitchell a découpé le centre mou de la défense inexistante des Blazers. Sur le verre, le Jazz a ajouté du carburant à son avance avec un avantage de 11 rebonds au troisième trimestre.

Les Blazers se sont à nouveau tournés vers leur petite formation, mais les Jazz étaient prêts cette fois. Utah a marqué 40 points au troisième quart et a maintenu Portland à 19. Grâce à cette marge, le Jazz est entré dans le quatrième quart avec un avantage de 18 points.

Porté par l’élan positif généré au troisième trimestre, le Jazz a poursuivi sa croisière dans la dernière trame. L’attaque des Blazers a accéléré ce rythme, mais ce n’était pas suffisant pour réduire de manière significative le déficit à deux chiffres auquel ils étaient confrontés. En baisse de 20 avec un peu moins de cinq minutes à jouer dans le match, l’entraîneur Terry Stotts s’est tourné vers les réservistes à la poubelle.

Restez à l’écoute pour notre analyse approfondie de la défaite de 19 points des Blazers face aux Jazz plus tard ce soir.

Ref: https://www.blazersedge.com