Le retour des demi-finales de la Copa del Rey entre Barcelone et Séville a laissé un geste controversé à la 70e minute lorsque contre Séville En Nesyri cède le ballon pour l’arrivée d’Ocampos et Mingueza le renverse en entrant dans la surface. Sánchez Martínez, collégiale de la rencontre, n’a pas hésité et a souligné la peine maximale pour les joueurs de Séville.

Pour Iturralde González, arbitre de l’AS et Carrusel, l’arbitre a eu raison dans sa décision: «Il pose sa jambe gauche sur lui et c’est un penalty. Pas de chance pour Mingueza mais un penalty et il aurait aussi dû voir le deuxième jaune. Les sévillistes ont demandé le deuxième avertissement pour le défenseur de Barcelone. Dans ce type de jeu, si le joueur a une chance claire de marquer et est trébuché, il devrait être averti. L’arbitre a considéré qu’Ocampos n’avait pas cette opportunité évidente de marquer et c’est pourquoi il ne l’a pas averti. “

L’ailier argentin était en charge de la rencontre de lancement d’un remarquable Ter Stegen qui a arrêté le terrain sous le but du Barcelone.

Le deuxième jeu controversé du match est intervenu en 87 ‘lorsque les joueurs de Barcelone ont demandé un penalty après un tir de Messi qui a détourné Ocampos. L’arbitre de l’AS et du Carousel a estimé: «Il n’y a rien. Il frappe le corps. Lors de l’expulsion pour un double jaune de Fernando en 92 ‘, Iturralde a déclaré: “Le carton est clair.”

L’extension du jeu a également donné lieu à des discussions. Sánchez Martínez a consulté le VAR s’il y avait un penalty de la main de Lenglet à la 100e minute. L’arbitre a décidé de ne pas indiquer la peine maximale. Une décision avec laquelle Iturralde n’est pas d’accord: «Il existe un concept qui se définit comme jouer le ballon, pour ce type de mains et de rebonds. Et c’est la suivante: si vous jouez la balle et qu’elle touche votre bras, elle n’est pas punissable. Maintenant, il faut savoir si Lenglet joue volontairement avec la poitrine et plus tard, il passe à la main. A mon avis, non et c’est pourquoi je pense que c’est une pénalité, en raison de la situation de la main. Pour ceux qui défendent que ce n’est pas une main, ils peuvent aussi dire que le ballon n’est pas allé vers le but ou n’a pas coupé une passe à un adversaire. C’est un autre jeu d’interprétation et de frontière où il y a des arguments pour soutenir le oui et le non, mais à mon avis, c’est une sanction. “

Ref: https://sportsfinding.com