L’attaquant du Real Madrid, qui, selon ses avocats, n’a pas participé aux trois jours de négociation le mois dernier en raison de l’agenda sportif de son club, ne sera pas non plus présent lors de la lecture de la consultation : son club jouera en le soir Le match de Ligue des champions sur la pelouse du shérif Tiraspol en Moldavie.

Le parquet a requis 10 mois contre lui pour son implication présumée dans “l’affaire sextape”, une vidéo d’extorsion intime contre le footballeur Mathieu Valbuena en 2015 Emprisonnement et un amende de 75 000 euros.

Dans l’acte d’accusation, le parquet a rappelé le devoir de la star française d’être un modèle, “Porteur d’image, d’espoir, de notoriété et de valeurs morales”.

Qui a eu l’idée de faire chanter Valbuena ? Aucune réponse claire n’ayant pu être donnée à cette question centrale, la responsabilité de l’entreprise semblait s’être édulcorée entre les prévenus.

Le procureur de la République a donc requis 18 mois d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende contre Axel Angot, à qui Valbuena avait confié son téléphone. Là, le défendeur a trouvé la vidéo et l’a conservée pour référence future. Son partenaire Mustapha Zouaoui, qui est considéré comme le “cordon ombilical” de cette affaire, a été condamné à quatre ans d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende. Parler de la sextape a été condamné à 18 mois de prison et à 5 000 euros d’amende. /p> Enfin, le parquet a requis deux ans de prison et 5.000 euros d’amende contre Karim Zenati, un ami d’enfance de Benzema, qui l’a emmené au bal.

Lors de l’audience, Valbuena, 37 ans, actuel Olympiakos milieu de terrain en Grèce, a déclaré avoir “peur” pour sa carrière.

“Je savais que ce serait compliqué pour moi si la vidéo sortait”, a-t-il déclaré au Barreau, avant de préciser : “Je me sentais en danger, mon premier l’instinct était de porter plainte.”

L’ancien joueur de Marseille et Lyon avait d’ailleurs rappelé que cette affaire lui donnait sa place dans le français Equipe de France, qui comptait à l’époque 52 sélections avec les Bleus.

Karim Benzema, il est resté à l’écart de la sélection de France pendant plus de cinq ans avant de fêter un surprenant retour avant le Championnat d’Europe 2021.

Avant Pour Deux semaines plus tard, le patron de la Fédération française de football, Noël Le Graët, a indiqué que l’attaquant de 33 ans ne serait “pas exclu de la sélection” en cas de “sanction judiciaire”.

Interrogé à début octobre, l’entraîneur Didier Deschamps restait indécis et répétait qu’il prenait des “décisions sportives” lors de l’appel de ses joueurs.

Quant au Real Madrid, il semble très peu probable qu’il punisse l’un de ses meilleurs joueurs, qu’il ont toujours appuyé sur cette affaire.

En cas de condamnation, il pourrait faire appel et bénéficierait donc à nouveau de la présomption d’innocence.

Lors de l’audience, ses avocats avaient plaidé pour l’acquittement et notamment fait valoir que « l’infraction préméditée » dont il a été accusé n’a pas été signalée.

Lire les articles de la rubrique Entreprise,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr