Les Rangers demandent le limogeage de Parros suite à la décision Wilson: le système de justice de la LNH va-t-il être révisé?

McDavid et Matthews en compagnie de “ Magnificent ” cette saison

Les Canadiens espèrent que le jeu physique ralentira Matthews

Il y a 11h

Par Steve Dryden

Archiver

Mario Lemieux a émergé des livres d’histoire pour servir de mesure aux deux talents les plus prodigieux actuels de la LNH.

Entre eux, ils se moquent des normes de pointage de la LNH: McDavid a marqué 27 points à ses 11 derniers matchs et Matthews a marqué 18 buts à ses 18 derniers matchs.

Avec 91 points en 50 matchs, McDavid a six matchs pour marquer neuf points et devenir le premier joueur depuis Lemieux et Jaromir Jagr en 1995-1996 à atteindre la marque des 100 points en 56 matchs de moins.

Avec 39 buts en 48 matchs, Matthews a les quatre derniers matchs des Leafs pour atteindre la barre des 40 buts.

McDavid a marqué deux fois, y compris un filet vide, et a contribué à deux autres buts lundi dans une victoire contre Vancouver.

Pendant ce temps, Matthews a prolongé sa dernière séquence de buts à quatre matchs avec un but dans une défaite en prolongation contre Montréal.

Avec quatre points sur cinq buts d’Oiler contre Vancouver, McDavid a récolté des points sur 27 des 36 derniers buts d’Edmonton en 11 matchs. Cela représente une main dans 75 pour cent des objectifs d’Oiler au cours de cette période.

Il porte le total de sa saison à des points sur 91 des 163 buts des Oilers, soit 55,8%.

Selon Randy Robles, d’Elias Sports, cela ne suit que Lemieux pendant l’ère moderne de la LNH (depuis 1943-1944) pour le pourcentage le plus élevé de points par rapport aux buts d’équipe dans les matchs auxquels le joueur a participé.

Lemieux a récolté des points sur 199 des 336 buts de Pittsburgh (59,2%) en 1988-89 et, reflétant pratiquement les totaux de McDavid cette saison, 91 buts sur 160 (56,9%), en 2002-03.

Wayne Gretzky détient la marque de tous les temps de 1,18 but par match (87 en 74 matchs, 1983-84) et partage la deuxième plus haute marque avec Lemieux. Les deux ont connu une saison moyenne de 1,15 but par match – Gretzky en 1981-1982 (92 en 80 matchs) et Lemieux en (69 en 60 matchs) en 1992-1993.

Mais au cours des 25 dernières saisons, seul Lemieux s’est rapproché du statut de but par match et c’était en 1995-1996, la saison la plus marquante du dernier quart de siècle avec des équipes totalisant en moyenne 6,28 buts par match.

Les 39 buts de Matthews en 48 matchs se traduisent par 0,81 but par match, égalant la marque de Lemieux en 2000-01 lorsque Lemieux a marqué 35 buts en 43 matchs.

Le centre Leaf, Lemieux et Alex Ovechkin sont les quatre seuls joueurs à atteindre 0,79 ou mieux au cours des 25 dernières saisons.

Matthews marque à un rythme de 67 buts en saison complète, le plus haut depuis qu’Ovechkin a marqué 65 buts en 2007-08.

Ref: https://www.tsn.ca