Pour la championne du monde 2013 du 800 m, Eunice Sum, l’enjeu est de taille alors qu’elle se prépare à participer aux Jeux olympiques de Tokyo.

Alors qu’elle poursuivra sa première médaille olympique, Sum a également été nommée capitaine de l’équipe Kenya, à la tête du contingent de 87 athlètes du pays aux Jeux qui débuteront vendredi.

Sum a été confirmé en tant que skipper de l’équipe Kenya, le Kenya envoyant plus de femmes (49) que d’hommes (38) aux Jeux de Tokyo.

Le joueur de 33 ans est l’un des athlètes expérimentés du contingent kenyan ayant concouru au plus haut niveau depuis plus d’une décennie.

Bien qu’elle ait affirmé sa domination sur la course de deux tours où elle a remporté les titres d’Afrique, des Jeux du Commonwealth et du monde, Sum n’a pas encore fait de percée aux Jeux olympiques.

Faisant sa troisième apparition aux Jeux d’été, Sum espère faire un pas en avant et atteindre la finale après être sortie en demi-finale lors des Jeux de Rio en 2016.

« La course de 800 m est très tactique. Pour le moment, je ne peux pas dire que je vise l’or. Je pense que je vais aborder chaque course à la fois alors que je vise à me rendre en finale », a déclaré Sum.

Malgré l’absence de la championne en titre Caster Semenya d’Afrique du Sud, Sum se méfie toujours du terrain de compétition qui l’attend aux Jeux.

« Sans Semenya, ce sera toujours difficile. D’après les dernières performances, vous pouvez voir des temps rapides, ce qui signifie que les Jeux olympiques seront également serrés », a déclaré Sum.

Sum fera équipe avec la championne nationale du 400 m Mary Moraa, qui est depuis passée à la course à deux tours et l’expérimentée Emily Tuei avec le trio chargé de remporter la médaille d’or qui a échappé au Kenya depuis 2008.

“Ils sont très bons.” Somme a dit de ses compatriotes. « Cependant, sur 800 m, il est difficile de parler de travail d’équipe lors des phases préliminaires. Nous travaillerons en équipe, peut-être en finale.

Alors qu’elle envisage de quitter le 800 m sur la plus grande étape, Sum a fait allusion à la possibilité de passer aux courses de distance tout en exhortant à investir dans les talents en herbe sur la course de 800 m.

« Ce sont peut-être mes derniers Jeux olympiques en 800 m, mais peut-être que vous me verrez là-bas dans une autre épreuve. Je pense que nous n’avons pas canalisé de nouveaux talents comme il se doit et j’exhorte donc Athletics Kenya et les autres parties prenantes à agir », a-t-elle déclaré.

Vidéo du jour : les scientifiques du KEMRI examinent l’innocuité des médicaments antipaludiques au cours du premier trimestre de la grossesse

Ref: https://citizentv.co.ke