Dans l’édition de cette semaine du NHL Power Rankings, les Hurricanes de la Caroline maintiennent leur emprise sur la première place avec une séquence de quatre victoires consécutives qui a été menée en partie par leur dernier joueur d’impact : la recrue de 19 ans Seth Jarvis.

Jarvis a marqué un but en trois matchs consécutifs (une séquence où il a également enregistré 12 tirs au but) et semble avoir obtenu une place permanente dans l’alignement.

La Caroline a maintenant une fiche de 14-2-0 cette saison, possédant le meilleur pourcentage de points et le meilleur différentiel de buts de la ligue.

À l’autre extrémité du classement, les Islanders de New York continuent de descendre dans le classement avec une formation en infériorité numérique qui mène actuellement une séquence de six défaites consécutives qui ne les a vus marquer que six buts. Il y a encore de l’espoir qu’ils puissent renverser la vapeur lorsqu’ils commenceront à récupérer certains joueurs, mais ils se sont déjà donné un sacré déficit pour commencer la saison.

1. Hurricanes de la Caroline (semaine dernière : 1). Comme si leur liste n’était pas déjà assez bonne, voici Jarvis pour commencer à avoir un impact.

2. Oilers d’Edmonton (LW : 2). Tout le monde connaît Connor McDavid, Leon Draisaitl et leur jeu de puissance. Mais saviez-vous aussi que leur unité de désavantage numérique est la deuxième meilleure de la LNH? Les équipes spéciales portent cette équipe en ce moment.

3. Maple Leafs de Toronto (LW : 4). L’attaque attire toute l’attention ici, mais ils ont été très bons défensivement et deviennent des gardiens de but exceptionnels. Ils ont accordé deux buts ou moins dans 10 de leurs 13 derniers matchs.

4. Panthers de la Floride (LW : 7). Le rebond de Sergei Bobrovsky est l’un des scénarios les plus négligés de la ligue cette saison.

5. Capitales de Washington (LW : 5). Chaque saison, vous vous demandez si c’est l’année où ils commenceront à ralentir. Ils ne le font jamais.

6. Foudre de Tampa Bay (LW : 6). Même lorsque vous retirez quelques joueurs de premier plan de la formation, ils continuent de rouler.

7. Flames de Calgary (LW : 14). Ils ont déjà sept blanchissages cette saison. C’est ce qui arrive lorsque le hockey de Darryl Sutter et le grand gardien de but se rencontrent.

8. Rangers de New York (LW : 10). On dirait qu’Artemi Panarin et Mika Zibanejad ont encore une percée encore plus importante devant eux cette saison. En attendant, Igor Shesterkin est leur MVP en ce moment.

9. Chevaliers d’or de Vegas (LW : 11). J’espère que vous n’avez pas exclu cette équipe lors de son démarrage lent, car elle commence à rouler et a encore beaucoup d’aide en route.

10. Avalanche du Colorado (LW : 13). Ils ont marqué 24 buts au cours des quatre derniers matchs depuis que Nathan MacKinnon a quitté l’alignement. Toujours une équipe incroyablement profonde.

11. Minnesota Wild (LW : 3). La transition du Wild de toute défense/gardien de but et aucune infraction à toute infraction et aucune défense/gardien de but au cours des deux dernières années a été fascinante à regarder. Ils ont besoin de plus de leurs gardiens cette saison.

12. Jets de Winnipeg (LW : 9). Pierre-Luc Dubois compte très discrètement 10 buts et marque en moyenne un point par match pour les Jets cette saison. Ce commerce pourrait encore fonctionner.

13. Canards d’Anaheim (LW : 12). Je ne sais toujours pas à quel point ils sont bons cette saison et si cette séquence de victoires n’était qu’un mirage. Mais c’était amusant à regarder.

14. Bruins de Boston (LW : 15). Tous les talents sont toujours là, et vous pouvez voir que tout commence à se rassembler. Je pense toujours qu’ils pourraient utiliser quelqu’un comme, oh, disons, Tuukka Rask, dans le but à long terme.

15. St. Louis Blues (LW: 8). Les choses se sont considérablement refroidies ici après un démarrage rapide. Les Bleus n’ont remporté qu’une seule victoire réglementaire (et seulement deux victoires au total) lors de leurs huit derniers matchs.

16. Prédateurs de Nashville (LW : 16). Ils ont eu une belle séquence chaude ici récemment, mais dans l’ensemble, c’est probablement un classement assez moyen pour une équipe assez moyenne.

17. Pingouins de Pittsburgh (LW : 23). Très beau week-end pour obtenir des blanchissages consécutifs à Montréal et à Toronto. C’est encore une bonne équipe qui va s’en sortir.

18. Stars de Dallas (LW : 24). Les Stars ont montré quelques signes de vie la semaine dernière en remportant trois victoires sur quatre. Mais quel désastre dans le Minnesota. Pas le jeu, mais la façon dont Rick Bowness a géré le scratch de dernière minute du gamin Riley Tufte.

19. Blue Jackets de Columbus (LW : 21). Les Blue Jackets semblent toujours trouver un moyen de surpasser et d’être meilleurs que leur alignement.

20. Flyers de Philadelphie (LW : 20). Un bon gardien de but élève une équipe ordinaire des Flyers. Bienvenue à la saison bizarro Flyers.

21. Diables du New Jersey (LW : 22). Dawson Mercer a l’air vraiment bien et a vraiment intensifié l’offensive en l’absence de Jack Hughes.

22. Blackhawks de Chicago (LW : 25). Cela n’a pas toujours été joli mais ils sont à 4-1-0 depuis le changement d’entraîneur. Marc-André Fleury y est pour beaucoup.

23. Kings de Los Angeles (LW : 17). Depuis qu’ils ont remporté leur premier match de la saison, les Kings ont connu une séquence de six défaites consécutives, qui a été suivie d’une séquence de sept victoires consécutives, qui est maintenant suivie d’une séquence de quatre défaites consécutives. Tout s’équilibre pour une équipe de .500.

24. Red Wings de Détroit (LW : 19). Cela n’a jamais été censé être une saison éliminatoire. Il suffit de voir les progrès et d’espérer que les jeunes joueurs se développent. Les deux choses se produisent.

25. Requins de San José (LW : 26). Ils sont 4-8-1 depuis ce début de 4-0-0. Ne tirez jamais de conclusions hâtives sur la base des résultats en début de saison.

26. Insulaires de New York (LW : 18). Juste une confluence de mauvaises choses qui se produisent. Le road trip de 13 matchs pour ouvrir la saison, les protocoles COVID-19, les blessures, la malchance sur la glace. Quand ils ont une liste complète, vous devez imaginer que cette équipe peut renverser la vapeur. Mais ils font aussi face à une assez grosse montée.

27. Sabres de bison (LW : 28). Leur progression d’une place a plus à voir avec le fait que tout le monde en dessous d’eux est pire que tout ce qu’ils ont fait.

28. Seattle Kraken (LW : 29). C’est probablement vrai pour n’importe quelle équipe, mais je veux voir à quoi ressemble cette équipe avec de bons gardiens.

29. Canucks de Vancouver (LW : 27). Une situation tellement frustrante. Ils ont des talents haut de gamme en haut de la liste, mais tout le reste ici est tellement moyen à inférieur à la moyenne et ce depuis sept ans maintenant.

30. Canadiens de Montréal (LW : 31). À ce stade, vous espérez simplement que des joueurs comme Cole Caufield et Nick Suzuki continuent de devenir des joueurs d’impact.

31. Sénateurs d’Ottawa (LW : 30). Presque impossible de les évaluer en ce moment étant donné qu’ils n’ont pas joué depuis une semaine, et quand ils ont joué, ils n’avaient qu’une fraction d’une liste.

32. Coyotes de l’Arizona (LW : 32). Après avoir remporté l’un de leurs 15 premiers matchs, les Coyotes ont maintenant une fiche de 3-0-1 à leurs quatre derniers matchs. Pas les plus belles victoires, mais ils ne vont pas les refuser pour le moment.

Adam Gretz est un écrivain pour Pro Hockey Talk sur NBC Sports. Envoyez-lui un message à [email protected] ou suivez-le sur Twitter @AGretz.

Ref: https://nhl.nbcsports.com