Higor Meritao pensait avoir donné l’avantage aux Pumas mais il était hors-jeu. Le “Clásico Capitalino” s’est soldé par un nul sans but. (Photo par Hector Vivas/Getty Images)

Le défenseur de l’Atlas, Jesús Angulo, s’attaque au ballon loin du milieu de terrain des Rayados, Maxi Meza, lors du match de quart de finale de la Liga MX de mercredi à Monterrey. (Photo par Azael Rodriguez/Getty Images)

La Liguilla a connu un début de match endiablé mercredi soir. Eh bien, à part le truc sans but.

La tête de série América est sortie à plat mais a échappé au chaudron du CU avec un match nul sans but tandis que le n ° 2 Atlas a fait preuve de sa défense disciplinée pour s’éloigner de l’Estadio BBVA Bancomer de Monterrey avec un résultat favorable de 0-0.

Les quarts de finale de la Liga MX se poursuivent jeudi avec deux autres matches aller : le n°3 León se rend au n°7 Puebla tandis que le n°5 Santos Laguna accueille le n°4 Tigres.

A Mexico, les Pumas ont eu raison du “Clásico Capitalino” mais n’ont pas réussi à dépasser “Memo” Ochoa. L’UNAM est sortie avec la même énergie qu’elle a montrée contre Toluca lors de son triomphe en Wildcard tandis que l’Amérique a montré la rouille d’une équipe qui n’avait pas joué depuis 18 jours.

Les Pumas ont été aux avant-postes tout au long du match (55% de possession) et ont dominé l’América 14 à 4, forçant cinq arrêts d’Ochoa. Pourtant, les Aguilas ont raté de peu l’avantage à la 77e minute lorsqu’un tir de Richard Sánchez a frôlé l’extérieur du deuxième poteau. Le remplaçant Henry Martín avait fourni au milieu de terrain une superbe passe en retrait après avoir encerclé l’arrière gauche des Pumas Efráin Velarde sur le côté droit.

Six minutes plus tard, les Pumas ont vu un but annulé pour hors-jeu, mais c’était un jeu magnifique. Higor Meritao était à un demi-pas de la défense lorsque Favio Álvarez a décoché une tête sur deux défenseurs américains convergents, envoyant le Brésilien seul à l’arrière. Meritao a tiré du pied gauche un coup de puce devant Ochoa qui se précipitait, mais c’était pour rien.

Dans le temps additionnel, Álvarez a bondi sur un ballon libre en haut de la surface après qu’il ait giclé librement d’un trio de joueurs, mais a envoyé son coup rapide juste à côté du poteau droit.

L’avare Zorros harcelé et harcelé a favorisé Monterrey, faisant preuve de discipline tactique et tenant les talentueux Rayados à un seul tir au but.

Peut-être que les matchs nuls sans but ne devraient pas être une si grande surprise, car les deux équipes visiteuses – la tête de série no 1 América et le no 2 Zorros – se vantaient des meilleures défenses de la Liga MX cette saison (chacune n’accordant que 10 buts en 17 matchs).

Atlas a réalisé une performance équilibrée, gérant patiemment les possessions et ralentissant l’attaque coûteuse de Monterrey, gardant les Rayados déséquilibrés tout au long de la première mi-temps. Les hôtes n’ont pas réussi un seul tir au but au cours des 45 premières minutes.

C’était plus ou moins la même chose en deuxième mi-temps – un tap-in de Rogelio Funes Mori a été exclu pour hors-jeu à la 60e minute. Les Rayados ont bénéficié de 5 à 6 minutes de pression intense après l’entrée en jeu de Vincent Janssen à la 71e minute, mais l’Atlas est revenu la ligne et le gardien Camilo Vargas ont maintenu la cage inviolée.

Cette série de quarts de finale de la Liga MX se poursuit à l’Estadio Jalisco samedi soir où les Zorros sont allés 4-2-3 cette saison. L’une de ces quatre victoires est revenue le 11 septembre (8e journée) lorsque Atlas a battu Monterrey 2-1.

Créez votre newsletter personnalisée FanSided Daily avec des nouvelles et des analyses sur Playing for 90 et toutes vos équipes sportives, émissions de télévision, et plus encore.

Ref: https://playingfor90.com