Anthony Davis et Carmelo Anthony ont vécu deux situations opposées mercredi, le premier pour son retour à New Orleans, le second pour son premier match à Portland. Mais tous les deux ont réalisé de bonnes prestations.

Anthony Davis ne s’attendait sans doute pas à découvrir un parterre de roses à son retour à New Orleans, où il a passé les sept premières années de sa vie professionnelle jusqu’à l’été dernier. La façon dont s’est déroulée la saison dernière, rapidement gâchée par de mauvais résultats et lâchée à partir du moment où il a demandé publiquement à être transféré, fin janvier, a laissé des traces. Les supporters des Pelicans n’ont toujours pas digéré cette sortie ratée et l’ont rappelé en huant leur ancienne star pour sa première apparition au Smoothie King Center sous le maillot des Lakers.Pour outrepasser ce désagréable accueil, son coach, Frank Vogel, a simplement demandé à Davis de « s’amuser ». Ce qu’il a fait visiblement avec une prestation de haut vol, ses 41 points constituant un record pour le premier match d’un joueur sur le parquet de son ancienne équipe. Mieux, le « Monosourcil » a réussi l’interception décisive à cinq secondes de la fin et +2 pour L.A. sur une remise en touche des Pelicans. Ce succès (114-110), le huitième de suite des Lakers, leur permet de caracoler en tête à l’Ouest alors que leurs poursuivants tournent aussi à plein régime (7 victoires de suite pour les Clippers, 6 pour les Nuggets).

Carmelo Anthony a vécu une situation opposée pour sa première apparition à Portland en tant que TrailBlazer, après quatre matches à l’extérieur. « Melo » a été ovationné par le fervent public du Moda Center à la fin d’une rencontre face à l’Oklahoma City Thunder qui a très vite tourné au cavalier seul (136-119).

« Le faire jouer n’est pas un problème. Il est en forme, ce qui me facilite la tâche. Il faut juste trouver une complémentarité, des rotations qui tournent bien. On y travaille mais globalement, c’est assez facile », constate l’entraîneur Terry Stotts. Mercredi, Anthony, titularisé au poste d’ailier-fort, a été efficace (19 points à 9/11 en 29 minutes) au sein d’un cinq où tout le monde a marqué au moins 14 points. Un regain de compétitivité que les suiveurs de l’équipe attribuent à son arrivée.

Source : https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/Nba-anthony-davis-hue-a-new-orleans-carmelo-anthony-acclame-a-portland/1084442