Nouvelle tenue classique, mais toujours efficace, pour l’AC Ajaccio, qui a institutionnalisé les rayures verticales depuis plusieurs saisons.

Ayant déjà assombri sa tunique la saison dernière, Angers laisse encore plus de place au noir dans la partie supérieure du scapulaire, rappelant le maillot de 1992-1993, celui de la première montée en L1.

Pour son retour en Ligue 1, l’AJ Auxerre portera un maillot raffiné, mais fidèle à la tradition et donc très reconnaissable.

Après un premier exercice dans l’élite avec un maillot fournisseur relativement basique, le Football clermontois revient à un peu plus de folie, combien éloignée de celle de dessiner la chaîne des volcans la saison de la montée.

Le RC Lens quitte la grande ligne verticale rouge de 2021-2022 pour revenir à un ensemble plus classique très inspiré des créations des années 80.

Après plusieurs saisons à chercher comment harmoniser au mieux les (belles) couleurs du club lillois, l’équipementier du LOSC semble avoir trouvé la solution avec un maillot original aux accents blancs soulignant le bleu marine.

Révolution à Lorient où l’orange très flashy est adoucie cette année par des losanges noirs, par coïncidence sous la forme du logo de l’équipementier.

Maillot classique de l’OL avec ses rayures rouges et bleues, verticales comme la saison dernière, mais cette fois-ci non plus côté cœur mais au milieu. C’est l’une de ses conceptions de base avec les bandes horizontales et, occasionnellement, le scapulaire.

Comme cela arrive environ une fois par décennie, l’OM abandonne son bleu ciel pour un bleu marine plus intense, qui était la norme du milieu des années 1970 à la fin des années 1980.

Difficile d’innover chaque année avec un cahier des charges aussi précis. Rouges l’an dernier, les manches du maillot de l’AS Monaco sont blanches cette saison, mais la diagonale est toujours là et c’est le plus important.

Option panachée pour le maillot Montpellier Hérault, avec des accents orange partout. Mais c’est plutôt le short bleu (et donc plus orange) qui devrait faire parler La Paillade.

Après avoir tenté ces dernières années des teintes de vert plus ou moins gaies (mais plutôt moins) sur la poitrine, le FC Nantes revient à plus de sobriété, avec des petits accents blancs sur le col et les manches pour seule frénésie.

Bandes verticales plus fines mais surtout deux larges zones noires sur l’épaule gauche et la hanche opposée pour l’OGC Nice 2022-2023.

Apparition en puissance de blanc sur le traditionnel maillot « Hechter » du PSG. N’en déplaise à l’histoire, le blanc était déjà la couleur principale du club de la capitale, notamment dans les années 80, mais l’harmonie générale fait débat.

Un maillot sobre et élégant qui respecte la tradition du Stade de Reims, dont les supporters sont plutôt gâtés vestimentaires depuis quelques années maintenant.

Maillot classique du Stade Rennais, à l’exception de la bande latérale noire qui s’arrête en haut, avec l’hermine bretonne au-dessus de l’ensemble du tissu.

Après avoir testé un maillot aux nuances de bleu marine et de bleu plus clair, le RC Strasbourg s’en tient cette année à sa couleur la plus forte, alternant uniquement avec de fines rayures blanches verticales.

Le Téfécé abandonne le maillot violet de ces dernières années pour un blanc qui était souvent le sien par le passé, avec une création aux influences britanniques avec ses fines rayures verticales pour un affichage très réussi.

Chemise moins sobre qu’il n’y paraît au premier abord pour Troyes, avec une alternance de bandes de satin qui ravira les nostalgiques du début des années 90.

#Tous #les #maillots #saison

Source: lequipe.fr/Football

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here