Home Football Justice Blatter: Platini "valait son million"

Justice Blatter: Platini “valait son million”

La deuxième journée du procès de Sepp Blatter (86 ans) et Michel Platini (66 ans) ce jeudi matin a été dominée par les auditions de Sepp Blatter et Michel Platini au Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzone. Ils ont dû siffler les oreilles du patron de la FIFA, Gianni Infantino. A l’issue de leur interrogatoire par le président du tribunal, les deux célèbres accusés ont refusé de répondre aux questions de l’avocat genevois de l’instance mondiale à ce procès, Me Hohl-Chirazi.

Interrogé sur le fameux billet de deux millions de francs suisses, qui est au cœur de ce record de paiement prétendument malhonnête, Blatter a répondu : “Je ne répondrai pas aux questions de la FIFA car depuis mars 2016, le président de la FIFA (Gianni Infantino, qui venait d’être élu) ne m’a jamais répondu.

Même position pour Platini, quand l’avocat de la Fédération internationale a voulu retenter sa chance. L’ancien président de l’UEFA était encore plus accablant en déclarant : “Je ne répondrai pas à une maison” (FIFA) dont le président est mis en examen. † Une référence à la procédure pénale ouverte en juillet 2020 contre l’ex-bras droit de Platini à la Confédération européenne, et l’ex-chef du parquet fédéral, Michael Lauber, pour trois réunions secrètes auxquelles les deux hommes ont participé (en 2016 et 2017).

Ces rencontres non protocolaires alimentent les soupçons de collusion entre la FIFA et les magistrats suisses, et planent sur le procès. “Je suis d’accord avec M. Blatter sur la façon dont nous avons été traités par la FIFAcontinua la Lorraine. Moi, j’ai été licencié comme faussaire de comptes et blanchisseur d’argent. Le but était que je ne devienne pas président. Si vous êtes connu dans le monde entier, il n’est pas facile d’être critiqué dans le monde entier. †

Auparavant, Sepp Blatter avait confirmé sa version dans cette affaire de paiement inéquitable présumé : celle d’un “contrat oral” était initialement passé entre lui et Platini, d’un paiement d’un arriéré de salaire et d’une facture qui, selon lui, était connue au sein des instances de la FIFA. “Je viens d’avoir cet homme dans ma maison et il valait son million”a déclaré l’ex-patron du football mondial. “Quand j’ai été élu président de la FIFA, nous avions un mauvais bilan. Mais je me suis dit qu’un homme qui a été dans le football pourrait nous aider, la FIFA et moi-même, il a dit. Michel Platini m’a dit “Je vaux un million”† Je lui ai dit: “Alors tu es dans ma maison pour un million”† †

Dans l’introduction de sa déclaration, Blatter avait estimé, en présence des trois juges du tribunal correctionnel du TPF : “complètement incompréhensible” être porté devant un tel tribunal, pour un dossier qui, selon lui, fait l’objet d’une « matière administrative, au sein d’une association, régie par le droit civil »

Mais le Suisse s’est également dit satisfait de pouvoir s’expliquer devant les juges. “En fait, j’ai été puni pendant sept ans déjà (le début des poursuites pénales à son encontre date de fin septembre 2015), c’est comme une éternité. Je n’avais besoin que d’une main pour compter mes amis. Je suis heureux d’être ici et que cela puisse se terminer.”

Michel Platini avait pris la place de son ex-mentor peu après 10h15, au milieu de la salle d’audience, face aux trois juges. “J’ai succombé au charisme de M. Blattera expliqué Platini, à propos de son rôle de consultant. J’étais sa caution pour le monde du football dans un monde où il n’y a pas de footballeurs. J’ai principalement travaillé sur le développement [du programme] Cible et sur le calendrier international. Et j’ai participé aux voyages de Sepp Blatter. Quand il était en politique, je l’accompagnais. Mais le petit problème c’est que je n’avais pas de contrat…

En août 1999, je lui ai dit que j’avais travaillé pour lui pendant un an, mais qu’un tel contrat n’existait pas. Si j’avais eu un accident, je n’aurais pas été protégé. Il m’a dit qu’il y avait un problème pour payer le montant. J’ai demandé : ”Que faisons-nous” † Blatter m’a dit qu’il me donnerait un contrat de 300 000 francs suisses par an comme secrétaire général (de l’autorité), puis et pour le reste, ce que nous verrons plus tard. Mais je ne suis pas un homme d’argent, je n’étais pas inquiet. Dès l’âge de 17 ans, j’avais gagné une très belle vie. †

#Justice #Blatter #Platini #valait #son #million

Source: lequipe.fr/Football

RELATED ARTICLES

Reprise du PSG, acte I

Le PSG, dernier club de Ligue 1 à reprendre l'entraînement, reprendra en deux phases. Les internationaux qui ont disputé des matches en juin,...

Igor Tudor, le nouvel entraîneur de l’OM, ​​a fait ses armes à la Commanderie

Igor Tudor n'a pas eu le temps de profiter d'une longue journée d'été à Marseille, des plages au milieu de la ville ou des...

Thijs Dallinga, la nouvelle machine à scorer à 2,5 M€ à Toulouse

Fidèle à sa stratégie de recrutement basée essentiellement sur la data, Toulouse compte déjà trois renforts cet été, tous des acteurs étrangers relativement inconnus...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Mercato PSG : un départ imminent en défense

Bloqué par la concurrence d'Achraf Hakimi, Colin Dagba est en passe de rejoindre Strasbourg. Un départ menace Paris Saint Germain† Bloqué par la...

Van Aert exclu du Tour ?

jQuery(document).ready( function(){ show_default_sharer( '#sharer_1' , "https://www.sports.fr/cyclisme/tour-de-france/van-aert-grosse-menace-604450.html","Van Aert exclu du Tour ?","Le Maillot jaune du Tour de France a u00e9tu00e9 mis u00e0...

Reprise du PSG, acte I

Le PSG, dernier club de Ligue 1 à reprendre l'entraînement, reprendra en deux phases. Les internationaux qui ont disputé des matches en juin,...

Recent Comments