Nommé en janvier 2021 à la place de Thomas Tuchel, Mauricio Pochettino, à l’époque plein de vigueur, ne savait sans doute pas qu’il finirait dans un PSG aux antipodes de celui qu’il avait connu comme un joueur (2001-2003) A chacune de ses apparitions il doit désormais faire face aux critiques du microcosme parisien et bien au-delà à cause du jeu somnolent et sans le sou de son équipe

Bien que les résultats soient toujours là, l’entraîneur argentin commente très rarement les mauvaises performances de son troupeau et l’absence de collectif. 1) s’est avéré assez séduisant. Néanmoins, force est de constater que les résultats globaux sont caractérisés par un réalisme troublant et se basent souvent sur des performances individuelles. Le PSG affiche ainsi (selon Parisstatsgermainfr) le plus mauvais niveau des buts attendus de l’ère QSI. Le club a également la plus mauvaise moyenne de Tirs par match depuis 10 ans et le plus faible pourcentage de tirs au but (34%) sur la même période Dommage pour les forces qui étaient présentes lors de l’attentat de Paris

Constamment prudent lorsqu’il s’agit d’évoquer les responsabilités de ses joueurs, Pochettino est désormais loin du confort londonien et de la logistique bien huilée de ses anciens clubs dont il était le vrai patron. Aujourd’hui, il compose dans un environnement où la pression du temps pèse comme l’épée de Damoclès. Ses récentes apparitions médiatiques reflètent l’érosion mentale d’un entraîneur quelque peu fataliste quant à son avenir

En froid avec Leonardo, il était sur le point de quitter le navire l’été dernier. Selon nos informations, il s’est plaint de l’organisation du club et de son cadre opaque, de la gestion des jeunes, qui à ses yeux sont pour la plupart pas au niveau de la première équipe, mais aussi les quelques-uns sont pris en compte lors du recrutement comme le montre la vive polémique qui a lieu à l’intersaison avec Angelo Castellazzi, le bras droit de Leonardo.

Mais ce n’est pas tout, Pochettino a en revanche dû faire face à un certain nombre de dangers qui ont chamboulé l’immeuble qu’il tentait de construire, comme le vrai faux départ de Kylian Mbappé et l’arrivée brutale de Lionel Messi, mais aussi la signature d’un Gianluigi Donnarumma qui est venu concurrencer Keylor Navas Problems for the Rich, penseront certains observateurs, mais des grains de sable, selon lui, ont bloqué une machine décidément difficile à faire fonctionner

Le PSG reste vigilant sur la situation de #Pochettino puisqu’il a déjà envisagé de partir cet été En coulisses, l’Argentin annonce son envie de revenir à Zidane, longtemps recherché et récemment approché par QSI, conclut un retour en France pas off

Dès son arrivée, il a voulu inscrire ses idées dans la durée. Mais il a rapidement changé d’humeur et est tombé sur une réalité très éloignée de ses envies qui avait déjà contaminé tous ses prédécesseurs sur et en dehors du terrain : « Nous sommes ici pour développer les idées du PSG, pas pour développer nos idées définies”Ce constat glacial reflète la réticence et l’apathie de l’Argentin, qui a visiblement renoncé au moins dans le domaine des idées, qui n’hésite plus à exposer subtilement les difficultés auxquelles il est confronté en tant que manager

Enfin, il semble patienter avec sa maladie, espérant peut-être voir son sort scellé avant la fin de son contrat, qui court jusqu’en 2023. Coïncidence ou pas, le technicien argentin continue de vivre avec sa compagne dans un hôtel parisien , une situation confirmant son manque de stabilité et l’idée que son séjour à Paris serait de courte durée

A quelques mois de la Coupe du monde 2022 au Qatar, une révolution de palais à la tête de l’équipe est difficile à imaginer, mais l’histoire récente de QSI nous rappelle à quel point la forme de gouvernement des décideurs qataris est insondable et illisible

Info – Pochettino, les raisons de son malaise – FootballNS

Ref.: https://www.football.fr/psg/raisons-mal-etre-de-pochettino-493753.html