Tout le monde l’a compris désormais, Jorge Sampaoli, l’entraîneur de l’OM, ​​n’utilise pas un schéma tactique commun (l’essentiel 4-2-3-1, 4-3-3, 4-4-2 ou encore 3-5-2) Son équipe est organisée différemment en phase défensive et en phase offensive. Avec le ballon – et c’est le plus intéressant, on y reviendra – les Phocéens ont joué en 3 -2-4-1 ou 3-3 depuis le début de la saison -3-1 Lorsqu’ils récupèrent (si leur pressing n’a rien fait s’ils ont perdu), ils sont placés en 4-4-2 ou 4-1-4- 1

Lors de ses premiers mois à l’OM, ​​la saison dernière, Sampaoli avait déjà installé un “double système”, car l’équipe “jouait” déjà en 3-2-4-1, avec Thauvin et Payet en soutien de de Milik, et “défendu” en 5-3-2, avec les deux pistons remplacés derrière (Lirola à droite, Nagatomo/Amavi à gauche), Thauvin, qui formait un centre à 3, comme Payet avec Milik “FloTov” n’a plus eu à jouer comme ailier droit, mais a dû faire plus d’efforts défensifs

Sampaoli est adoré par Marcelo Bielsa, mais est désormais clairement inspiré par Pep Guardiola. L’entraîneur argentin a mis en place une “position hybride” dans son équipe, à savoir que le latéral droit devient le milieu de terrain central en phase défensive sur l’offensive Kamara était sur ce poste éprouvé dans la préparation, puis Rongier était bien plus doué dans ce double rôle que Lirola Des trois joueurs cités, c’est le milieu de terrain relais formateur qui y contribue le plus et il est important de le souligner

À quoi peut servir cette fonctionnalité tactique ? C’est en fait assez simple Sampaoli décide de créer une base de 3 défenseurs (Saliba / Caleta Car / Luan Peres) et 2 milieux axiaux (Rongier / Kamara) pour mettre en place son jeu de position, tout comme Guardiola en demandant à Cancelo de se mettre dans l’axe pour venir au lieu de prendre sa trace Cette base de 3 2 offre aux deux ailiers et aux deux milieux offensifs axialement une grande liberté

Avec ce système 3-2-4-1, l’idée est de monopoliser le ballon et de le déplacer dans les zones les plus dangereuses. Pour ce faire, le gardien participe à la relance avec les 3 défenseurs et les deux milieux de terrain La phase de préparation est parfois longue (trop longue) et ne va pas forcément de côté.Et pour cause, Sampaoli exhorte ses deux ailiers à se relever afin de monopoliser leurs arrières latéraux respectifs, afin d’étirer la victoire du bloc adverse car il puis être poursuivi par son défenseur Il attendra haut pour contrôler le ballon vers le but adverse et défiera directement un défenseur qui s’apprête à se retirer c’est crucial

De plus, cette base de 3 2 doit être capable de gérer les contres adverses en cas de perte de balle. La vitesse de Saliba est particulièrement utile dans de telles situations, surtout lorsque Rongier n’a pas le temps de revenir à l’arrière droit Dans d’autres systèmes, lorsque l’équipe est révélée, elle ne peut être que 3 ou 4 défendu En phase défensive on trouve enfin que Guendouzi, qui est libre quand l’OM a le ballon, va devenir milieu de terrain aux côtés de Kamara quand son équipe se retire

C’est mathématique : s’il n’y a pas de doublet dans tous les couloirs (et l’OM joue depuis longtemps avec un Sakai qui a doublé droit avec Thauvin), il y a plus de joueurs offensifs dans l’axe (3) avec les deux ailiers, les deux milieux offensifs (un axe gauche, l’autre axe droit) et le numéro 9, soit éventuellement 5 joueurs dans les 30 derniers mètres s’il y en a 4 avec un 4-2 -3-1 et 3 sont avec un 4-3-3 L’idée est bonne, non ?

En pratique, bien sûr, l’OM est moins habile que City, notamment pour trouver son axial offensif Dimitri Payet, qu’il soit un faux 9 ou un milieu offensif de gauche, se trouve entre les lignes (derrière le dos de l’adversaire milieu de terrain) se démarquer S’il est trouvé, il peut chercher un décalage, une combinaison ou un service profond. Guendouzi et Gerson font moins de différences dans les 30 derniers mètres de l’adversaire. Ils sont des facilitateurs d’entraînement et abandonnent plus souvent. sobriété du brésilien

Info – Mieux comprendre l’OM Sampaoli en 4 points – FußballNS

Ref.: https://www.football.fr/om/mieux-comprendre-lom-de-sampaoli-4-points-494375.html