Interrogé sur les contours du mercato parisien au cœur de l’hiver, Leonardo était passé aux aveux. “Je me rends compte que je suis moins doué pour vendre”, a-t-il admis alors que le PSG – déjà – se disputait “Mais pour ma défense, personne n’achète, ou beaucoup moins qu’avant”, a-t-il ajouté prudemment. Six mois se sont écoulés et le problème pour le club de la capitale est terminé : c’est toujours aussi difficile à obtenir objets indésirables à vendre

Les vice-champions de France ont cependant un besoin urgent de réduire leur effectif suite à l’arrivée de Georginio Wijnaldum, Gianluigi Donnarumma, Sergio Ramos ou Achraf Hakimi quatre renforts, qui se sont vu proposer des salaires XXL et ont ainsi fait monter en flèche la masse salariale du club La gestion des sorties souhaitées doit donc permettre des économies considérables dans ce domaine

Cependant, le PSG est confronté à un problème qui semble insoluble. Les Parisiens bien payés ne sont pas pressés de partir, même s’ils doivent se contenter d’un second rôle car s’ils décident de partir, leurs prétendants ne peuvent pas avec leurs conditions de salaire à Paris continuez Ce qui pousse les clubs à demander des prêts avec paiement partiel de leurs salaires

Le problème n’est pas nouveau, mais il a pris de l’ampleur avec la crise financière provoquée par la pandémie. Les meilleures ventes du club de la capitale depuis plusieurs années incluent également des joueurs formés au club ou arrivés jeunes à Paris et qui n’ont pas signé de contrat très avantageux ont (Guedes, Lo Celso) D’autant que les éléments dont le PSG veut se débarrasser n’ont pas toujours convaincu ces derniers mois, comme Layvin Kurzawa, Ander Herrera ou Thilo Kerher, il n’est pas étonnant que les joueurs qui se sont avérés bénéfiques, comme Pablo Sarabia ou Leandro Paredes , sont les plus susceptibles d’aller Mais ici aussi, leurs couvertures refroidissent l’enthousiasme

Info – Le PSG rattrapé – FootballFr

Ref.: https://www.football.fr/psg/le-psg-pris-au-piege-455832.html