Le verdict est clair, documenté et sévère sur les différentes instances décisionnelles chargées d’organiser la finale de la Ligue des champions au Stade de France (Saint-Denis), marquée par de très graves troubles le 28 mai.

Après plus d’un mois à recevoir tous les protagonistes d’une journée qui a failli se terminer en drame, la commission sénatoriale de la culture, de l’éducation et de la communication présidée par François-Noël Buffet (LR) et Laurent Lafon (Union centriste) a présenté les conclusions de son rapport a été livré mercredi.

Le sénateur Laurent Lafon parle de ” une succession de fautes » pour expliquer les incidents identifiés, en appelant “les échecs” aussi dans “performance” que dans le ” préparation ” de l’événement.

Le rapport du Sénat met en évidence une “échec”un fragilisation des systèmes en place » et “perte temporaire de contrôle de la situation avant le match et après”† Il signale également « d’importantes défaillances du renseignement » ce qui rendait impossible d’anticiper la présence d’un grand nombre d’auteurs et “concernant les voies de transport des supporters”

En conclusion, le Comité sénatorial déclare que : “l’analyse du ministre de l’Intérieur (Gérald Darmanin) n’était pas correcte” et que les incidents du Stade de France « ne sont pas liés à la présence des supporters de Liverpool »

En prévision des prochains matches sur le sol national, le rapport comprend également quinze recommandations à l’UEFA, la FFF, le Consortium du Stade de France, la RATP, la SNCF, la Préfecture de Police, le Parlement, le Ministère de l’Intérieur et l’Etat. .

#Incidents #SdF #Sénat #exempte #les #supporters #Liverpool

Source: lequipe.fr/Football

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here