Près d’une semaine après Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Amélie Oudéa-Castera, ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, le préfet de police de Paris est auditionné, au même titre que la FFF, par les commissions de la culture et des lois du Sénat, ce jeudi matin.

Lors de cette audition, Didier Lallement a admis que la direction policière de la finale de la Ligue des champions Real Madrid-Liverpool le 28 mai (1-0) « clairement un échec »† Aussi appelé Préfet Lalllement “personnes poussées ou agressées” et “image bouleversée” de France. “Ça me fait mal”il ajouta.

Dix minutes après avoir déclaré qu’il “accepter” le chiffre de “30 000 à 40 000 personnes” sans contravention valable, le préfet de police de Paris a inversé : “Le chiffre n’avait aucune valeur scientifique, juste le retour d’informations absolument cruciales. Peut-être que je me suis trompé sur le chiffre de 30 à 40 000, mais je n’ai jamais prétendu que le nombre de quelques milliers était tout à fait correct.il continue.

Et d’ajouter : « Que ce soit 40 000, 30 000 ou 20 000, cela ne changeait rien au fait qu’il y avait probablement des dizaines de milliers de personnes qui s’intégreraient dans le système. Les compter aux 5 000 près n’avait pas d’importance. Les 30 000 à 40 000 personnes dont j’ai parlé n’étaient pas à proximité immédiate du stade, elles étaient à l’extérieur des barrages […]† Évidemment, il n’y avait pas 30 à 40 000 personnes devant les grilles du stade. Évidemment, personne n’a jamais dit ça, je ne sais pas d’où vient ce débat. †

#Incidents #Stade #France #préfet #police #Paris #avoue #échec

Source: lequipe.fr/Football

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here