« Pouvez-vous nous décrire ce que vous avez fait lors de cette pré-étape de cohésion ? Tu as joué au rugby…
Nous avons été bien guidées par Thomas Darracq, l’entraîneur de l’équipe de France féminine de rugby. C’était une simple initiation, nous n’avons pris aucun risque. Il n’y a pas eu de blessés. Nous avons suivi un cours de régénération physique et mentale. Il y avait aussi beaucoup de cohésion, même si on se connaît très bien depuis un moment. Il fallait repartir avec un parcours sympathique et avec une cohésion dominante, la régénération.

Qu’est-ce qui a changé depuis 2019 dans votre approche de l’événement ?
On a aussi fait un stage de cohésion avant la Coupe du monde. Nous n’avons rien changé. On avait fait pareil avec le président, en Bretagne. La seule particularité est que nous avons eu une séance de football. C’est la seule différence avec le cours de la semaine dernière. Nous sommes prêts à souffrir, nous partagerons l’effort. C’est plus facile quand on est plusieurs. C’est une période normale et nécessaire compte tenu de notre objectif d’aller le plus loin possible. Ça a commencé la semaine dernière, la préparation ne commence pas aujourd’hui.

Dans quel état physique et mental avez-vous trouvé les joueurs ?
Nous avons dû nous régénérer un peu. Les filles ont eu une semaine de vacances avant de nous rejoindre. Ils sont bons. Ils étaient heureux de se retrouver, de nous retrouver, de partager ces moments hors du foot. Eux aussi étaient heureux de se retrouver ce matin. Tout va bien.

Sur quoi allez-vous vous concentrer cette semaine ?
Le but est d’être prêt à jouer six fois pendant au moins 90 minutes. Tous les joueurs ont terminé en même temps. Les Lyonnaises ont atteint la finale de la Ligue des Champions (3-1 contre Barcelone) mais les Parisiennes ont atteint la Coupe de France (8-0 contre Yzeure). La seule différence mineure concerne les joueurs qui jouent à l’étranger. Les participants au Championnat d’Angleterre ont terminé début mai, en Espagne et en Italie entre mi-mai et fin mai, un peu plus tôt que le Championnat de France. On va avoir cette semaine pour remettre tout le groupe au même niveau et ensuite individualiser au maximum. †

#Euro #Bleues #Diacre #est #prêt #souffrir

Source: lequipe.fr/Football

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here