Kylian Mbappé, William Saliba, Jonathan Ikone, Randal Kolo Muani ; la ville de Bondy a vu naître un couple d’enfants prodiges à la fin des années 90 et au début des années 2000. Pourtant, si ces derniers n’évoluent pas dans le club de la ville, l’ASB, les trois premiers y suivent leurs cours. Et tout comme “Kyky”, l’actuel défenseur de l’OM a pu parfaire son apprentissage sous les ordres d’un certain Wilfrid Mbappé, le père de la star du PSG.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});
site_config_js.dfp_ids.push(‘native’);

Présent dimanche soir au Pavillon Gabriel, à Paris, pour assister à l’initiation de son fils, élu meilleur joueur de L1 pour la troisième fois après 2019 et 2021, le coach des jeunes pousses de Bondy a eu le plaisir d’avoir un de ses anciens poulains sortir au plus haut niveau en France, en la personne de William Saliba. Le joueur prêté par Arsenal cette saison a en effet remporté le trophée du meilleur espoir de l’élite.

L’AS Bondy à l’honneur

Un plébiscite pour le néo-international tricolore venu au détriment d’Arnaud Kalimuendo (Lens), Castello Lukeba (Lyon), Nuno Mendes (PSG) et Khéphren Thuram (Nice), qui ont tenu à saluer lundi la propre mère de Kylian Mbappé sur son compte Twitter. . En réponse à un tweet félicitant les coachs de Bondy pour ce double meilleur joueur-meilleur espoir, Fayza Lamari s’est fendu d’un glorieux “93140 BONDY” en majuscules.

A lire aussi :Mbappé a fait son choixMbappé fatigué du PSG ?Mbappé paye Thierry Henry