Depuis 1930, deux continents ont régné sur le football. L’Amérique du Sud et l’Europe ont partagé toutes les victoires en Coupe du monde, avec des succès pour le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay, l’Allemagne, l’Italie, l’Angleterre, l’Espagne et bien sûr la France. L’Afrique ne s’est pour l’instant pas montrée à une telle fête, mais Kalidou Koulibaly espère que 2022 sera la bonne.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;

console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fcoupe-du-monde-2022%2Fqatar-2022-un-coup-de-tonnerre-pour-lafrique-541246.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fcoupe-du-monde-2022%2Fqatar-2022-un-coup-de-tonnerre-pour-lafrique-541246.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+541246+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

“Pour la première fois, je voudrais qu’un pays africain gagne la Coupe du monde”a déclaré le défenseur sénégalais à Onze Mondial. “Je ne peux même pas imaginer si nous gagnons la Coupe du monde… J’espère vraiment et je pense que nous pourrons gagner la Coupe du monde”ajoute le joueur de Naples, vainqueur de la dernière CAN avec les Lions de la Teranga.

Le Sénégal en quart de finale en 2002

Jusqu’à présent, les sélections africaines n’avaient jamais dépassé les quarts de finale. Le Cameroun de Roger Milla a été précurseur en 1990, suivi de l’inoubliable Sénégal en 2002. En 2010, le Ghana a également été invité dans le Top 8 mondial. -2010). Autant dire que l’Afrique se rapproche, même si la Coupe du monde 2018 avait été difficile pour les cinq représentants du continent, tous éliminés en phase de poules.

Le Sénégal, qui pouvait déjà compter sur Koulibaly et Sadio Mané, a terminé troisième de son groupe, avec quatre points contre la Pologne, le Japon et la Colombie. Quatre ans plus tard, forts de l’expérience acquise en CAN, les Lions de la Teranga espèrent faire beaucoup mieux. Placés dans le groupe A, en compagnie du Qatar et de l’Equateur notamment, les hommes d’Aliou Cissé auront l’honneur du match d’ouverture face aux Pays-Bas. Mais ce n’est pas le premier match de la compétition que le Sénégal veut surtout jouer, mais plutôt le dernier, la finale…

A lire aussi :Qatar 2022 : une grosse surprise pour les Bleus ?Qatar 2022 : coup dur pour les BleusLe jeu de la honte pour les BleusLe cauchemar de Zidane et des Bleus