L’Équateur tremble. Alors qu’il se qualifiait pour une Coupe du monde pour la quatrième fois de son histoire, tricolore pourrait éventuellement être exclu de la Coupe du monde qatarie. À la suite des faux papiers remis par le défenseur Byron Castillo pour justifier sa nationalité équatorienne. Contrairement à ce qu’il prétendait, le latéral droit serait bel et bien né en Equateur de parents équatoriens.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fcoupe-du-monde-2022%2Fqatar-2022-litalie-repechee-547807.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fcoupe-du-monde-2022%2Fqatar-2022-litalie-repechee-547807.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+547807+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

Le Chili le mieux placé

Selon Marca, la FIFA devrait annoncer vendredi prochain l’exclusion de l’Equateur, qui a été placé dans le groupe A aux côtés du Qatar, des Pays-Bas et du Sénégal. Mais se pose la question de l’identité de la nation qui remplacera l’Equateur. Le mieux placé semble être le Chili, septième des playoffs dans la zone Amsud, mais qui reviendrait quatrième si le Tricolore sur tapis vert perdait les matches auxquels Byron Castillo a participé. C’est la sanction infligée à la Bolivie en 2016 lorsqu’il a été révélé que l’international bolivien Nelson Cabrera, deux fois aligné en playoffs, avait déjà joué avec le Paraguay.

Le classement FIFA pour sauver l’Italie ?

L’autre solution serait simplement d’exclure l’Equateur, ce qui permettrait au Pérou de se qualifier directement et à la Colombie de reprendre la place des barrages. Mais de l’autre côté des Alpes, une autre possibilité est évoquée : la place vacante pourrait bien être attribuée à l’Italie, éliminée des barrages en zone Europe. À la suite de son bon classement FIFA. En effet, l’instance internationale pourrait être tentée de réserver ce ticket au pays non qualifié le mieux classé. Un statut accordé à la Nazionale, championne d’Europe en titre et sixième nation mondiale.

Lire aussi : Qatar 2022 : l’ombre de l’exclusion plane sur la France