Limogé aujourd’hui, mais au moment de l’attaque, l’entraîneur féminin du PSG, Didier Ollé-Nicolle était en première ligne. Son premier sentiment sur les deux joueurs est qu’il… “avaient l’impression qu’ils se détestaient. Certains plus que d’autres…” dans une interview avec L’équipe. Il estime que le club a bien géré la situation, même si cela n’a pas été facile et a dû s’organiser pour que le groupe continue à bien vivre.

Qu’est-ce qui vient après cette annonce

« Je ne veux pas porter de jugement car il y a eu une enquête et nous ne pouvions pas savoir ce qui allait se passer. A l’époque j’avais pris la décision d’entraîner Hamraoui et (Aminata) Diallo seuls pendant une semaine. Puis la deuxième semaine ensemble. Sept jours terribles parce que les deux filles ne se parlaient pas. (…) Et la troisième semaine, j’ai décidé de les réintégrer dans le groupe, espérant que la trêve hivernale permettrait à tout le monde de tout recommencer. Il a tenu jusqu’au choc. Je suis quand même très fier de ne pas avoir cédé à la pression de l’entourage de certains joueurs et d’avoir toujours joué contre Hamraoui, qui méritait sa place sur le terrain. » il détaille.

#PSG #féminin #OlléNicolle #balance #sur #laffaire #HamraouiDiallo

Source: footmercato.net/

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here