Invité d’After FootCMR ce mercredi soir, Julien Fournier est revenu sur son aventure niçoise. Au cours de la conversation, l’ancien directeur football du club a notamment évoqué Andy Delort qui, alors qu’il devait participer avec l’Algérie à la CAN 2022, a refusé la sélection de Djamel Belmadi. Un choix qui avait fait jaser, allant jusqu’à laisser entendre que les décideurs de l’OGC Nice avaient refusé à l’attaquant de participer. Allégations réfutées par Julien Fournier.

Qu’est-ce qui vient après cette annonce

“Le premier entretien que j’ai eu avec le lieu, il m’a dit en riant mais sérieusement : ‘T’inquiète pas, je ne ferai pas la CAN’. Mais il était déjà dans les bureaux, il avait signé. Il n’y a pas de chantage. Nous n’avions pas un nombre incroyable de joueurs allant à la CAN, donc ce n’était pas un paramètre sur l’entrée en jeu d’Andy, pensez-vous qu’un réalisateur ou un entraîneur, si vous connaissez un peu Andy Delort, le verra une fois qu’il aura signé , peut arrêter d’aller à la CAN ? C’est impossible. Avec le recul j’ai cru comprendre car j’ai vu une déclaration d’Andy où il disait ‘J’aurais dû mieux m’expliquer avec Djamel (Belmadi) car j’avais aussi des raisons personnelles Pour moi, la réalité c’est que quand Andy était au bureau, avant qu’il fasse la signature médicale, il m’a dit : ‘Je ne ferai pas la CAN’. Je ne vais pas vous dire que ça m’a énervé, j’étais content qu’il l’ait fait’ t, égoïste.” il expliqua.

#OGC #Nice #Julien #Fournier #révèle #ses #vérités #sur #Andy #Delort

Source: footmercato.net/

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here