Le plus dur est passé pour Julian Alaphilippe. Deux semaines après sa chute très violente lors de Liège-Bastogne-Liège qui l’a laissé avec deux côtes cassées, une omoplate cassée et un pneumothorax, qui a entraîné plusieurs jours d’hospitalisation, le coureur QuickStep est sorti de son silence le week-end dernier pour apporter un mise à jour à donner.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true; A lire aussi : Ça s’annonce mal pour Alaphilippe

« Ma convalescence se passe bien et la douleur est moins intense. Je respire beaucoup mieux et tout va dans le bon sens »il a écrit samedi, dans l’espoir que « Bientôt cette grande chute ne sera plus qu’un mauvais souvenir. † Et le double champion du monde tricolore d’ajouter : « Pour l’instant, je tire le meilleur parti de ma petite famille. †

Des propos confirmés par les photos postées au même moment par son compagnon. Marion Rousse s’est tue pendant plusieurs jours et a publié plusieurs images du couple avec leur enfant, Nino, né en juin dernier. “joie”, a-t-elle légendé un selfie pris par l’habitant de Saint-Amand-Montrond. Quelques jours plus tôt, le Nordiste avait posté d’autres photos du coureur français avec son fils. “Tous les 3, le meilleur médicament”les signaler.

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par Marion Rousse (@rousse_marion)

A lire aussi :Alaphilippe, la bonne nouvelle !Alaphilippe absent du Tour ? Le scénario prend formeAlaphilippe rattrapé par la malédictionAlaphilippe, un manque de respect qui pose problème