Les chansons chantées par certains supporters niçois lors du succès des Aiglons face à Saint-Etienne mercredi n’ont cessé de répondre. Dès la fin du match, le club azuréen a voulu condamner ces supporters et Christophe Galtier a également tenu des propos très durs à leur égard. † Je n’ai pas d’adjectif pour définir ce que j’ai entendu. L’une des premières réactions dans le vestiaire après le match n’a pas été des cris de joie, mais ce que les joueurs ont entendua-t-il lancé lors d’une conférence de presse, ajoutant : Ils disent que les gradins sont le reflet de notre société, eh bien si c’est notre société, croyez-moi, nous sommes au fond de la merde Ce que j’ai entendu est inacceptable. C’est surréaliste. Je n’ai pas de mots. Qu’ils restent chez eux, on n’entend pas ça dans un stade. Si c’est pour insulter les morts, qu’ils restent chez eux. Si c’est pour jeter des bouteilles, qu’ils restent à la maison. Nous gagnerons sans ces gens.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;

Avec des mitrailleuses

Et quelques heures plus tard, Antoine Kombouaré était tout aussi accablant. † Les conneries humaines n’ont pas de limites, je suis outré. Je ne sais pas quoi dire car je peux être très violent Ces gars-là ne se soucient pas d’être dans un stade. On souhaite qu’en tant que supporters (à Nantes) ils soient interdits. Ce sont des gens qui ne devraient plus avoir leur place dans un stade. C’est gênant. Il a quitté notre Emiliano. Je suis désolé pour la famille d’Emiliano. Je savais que les supporters pouvaient être parfois violents, pouvaient être des idiots, mais là, ce sont vraiment des connards. Il n’y a pas de mots pour décrire les conneries de ces gens. ‘, a-t-il tonné après la victoire du FC Nantes sur Rennes.

Mais les deux techniciens n’étaient clairement pas les seuls à se révolter face au comportement de ces supporters niçois. Cela ressort des réactions sur les réseaux sociaux. Il en a été de même sur le plateau de L’Equipe le soir, après le match. Olivier Rouyer a été particulièrement virulent. « Avec de tels idiots, les dirigeants doivent prendre leurs responsabilités et les virer. Ils doivent se concentrer sur eux, ceux-ci, ils peuvent les trouver. Expulsez-les des stades. Ils n’ont rien à faire dans les stades. Ce qu’ils ont fait ce soir est monstrueux. Tu dois le faire, ce ne sont même pas des idiots. Ils sont indescriptibles, ces gars-là. lance-t-il avant de déraper. “Chassez-les dehors, bottez-les dans le cul ou tirez-leur avec des mitrailleuses si nécessaire”ajouta-t-il, provoquant l’indignation de ses associés. “Non, mais j’exagère”, il a immédiatement admis.

A lire aussi :L’énorme tirade de GaltierLa Grande Fureur de KombouaréUne chanson scandaleuse sur Sala à Nice