Trois ans après sa dernière victoire face à Tottenham (2-0), Liverpool retrouve la finale de la Ligue des champions pour défier le Real Madrid, qui avait été son bourreau en 2018. Auteur d’une saison fantastique avec notamment deux trophées remportés (FA Cup, Coupe de la Ligue) et un incroyable finish en Premier League, le club de la Mersey pourrait entrer dans l’histoire s’il battait le Real Madrid ce samedi au Stade de France. Même si le club madrilène est le roi du championnat, les Anglais ont de solides arguments pour s’imposer et remporter une septième Coupe des Grandes Oreilles. Ce sont les raisons qui montrent que les Reds vont s’imposer dans ce dernier tour.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-champions%2Fliverpool-4-raisons-montrent-quils-remporter-c1-544151.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-champions%2Fliverpool-4-raisons-montrent-quils-remporter-c1-544151.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+544151+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

Un effectif plus complet✌️

Liverpool possède l’un des alignements les plus impressionnants du continent européen. Une équipe complète qui performe dans tous les domaines du jeu Que ce soit en défense au milieu ou en attaque, la qualité est partout, y compris sur le banc. Contrairement au Real Madrid, qui a des trous dans son équipe de départ, notamment en défense ou au milieu de terrain. Malgré une saison plus que juste pour ses trois principaux milieux de terrain, à savoir Modric, Toni Kroos et Casemiro, le milieu de terrain madrilène n’est plus aussi souverain qu’il y a quelques années.

Une revanche à prendre

“Nous avons un point à régler. Ce sont les mots de Mohamed Salah après la qualification du Real Madrid pour la finale de la Ligue des champions. L’Egyptien a hâte de retrouver le club de la capitale espagnole ce samedi pour prendre sa revanche Il y a quatre ans, le numéro 11 des Reds a dû quitter prématurément ses partenaires après une blessure à l’épaule lors d’un duel musclé avec Sergio Ramos, pour voir sa propre défaite 3 buts à 1 depuis le banc avec un but majestueux de Gareth depuis le banc de balle.

Cette fois, ce sera peut-être différent. Les Reds de Jurgen Klopp ont grandi et ont remporté des titres entre-temps, dont une Ligue des champions 2019 contre les Spurs de Tottenham. Ils aborderont certainement le jeu d’une manière différente. Les Anglais seront gonflés à bloc.

Un jeu qui peut mettre le Real en difficulté ✅

Liverpool est une formation très difficile à jouer. Elle performe dans tous les domaines du jeu. Son style de jeu met à mal plus d’une équipe avec une pression très constante et intense identifiée par le manager allemand. L’intensité qui est mise ne fait pas revenir l’adversaire à la raison. Sa verticalité dans le jeu, sa capacité à faire des circuits préférés et sa rapidité à se projeter vers l’avant peuvent anéantir la Casa Blanca. Des atouts propulsés par des joueurs comme Virgil Van Dijk ou Thiago Alcantara qui peuvent percer les lignes adverses avec un jeu long ou court. Alors que les attaquants en l’occurrence Sadio Mane et Mo Salah causaient des difficultés aux défenseurs adverses en multipliant les mouvements entre les lignes mais surtout derrière les défenseurs. Un secteur de jeu qui manque à Madrid, qui a du mal à gérer la profondeur.

Une attaque de feu

Si le Real Madrid compte dans ses rangs le meilleur buteur du championnat, Karim Benzema (15 buts), Liverpool peut se targuer de compter deux joueurs parmi les meilleurs au monde : Sadio Mane et Mo Salah. Deux attaquants qui peuvent rivaliser avec le Français pour le prochain Ballon d’Or France Football qui sera décerné en octobre.

Les deux ailiers du club de la Mersey réalisent une saison incroyable. Si statistiquement c’est Mo Salah qui est le plus décisif, Sadio Mane est le joueur qui a le plus intérêt à mettre en place des attaques chez les joueurs attaquants. Il est très précieux dans son rôle de faux numéro 9, où ses décrochages et appels profonds le rendent encore plus imprévisible qu’auparavant.