Le destin s’est croisé ce dimanche entre l’Espagne et le Portugal. Mais en tête du Groupe 2 pour leur affrontement de dimanche face à la Suisse, l’équipe portugaise a subi sa première défaite dans cette nouvelle édition du Ligue des Nations† Les Suisses, battus à l’aller, ont pris une courte mais importante revanche en s’imposant par la marge la plus étroite (1-0). Ce revers lusitanien permet à l’Espagne de reprendre la première place du groupe grâce à son sérieux succès face à la République tchèque (2-0).

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-nations%2Flespagne-grille-la-politesse-au-portugal-548340.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-nations%2Flespagne-grille-la-politesse-au-portugal-548340.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+548340+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

Sur la pelouse du stade de Genève, l’ouvreur suisse a été fulgurant avec un but précoce d’un Seferovic après un bon service de Widmer (1-0, 1er)† Les locaux pensaient même obtenir un penalty sur une main portugaise dix minutes plus tard, mais l’arbitre, aidé par la VAR, est finalement revenu sur une précédente erreur du côté suisse. Déception face aux travées du stade genevois et soulagement pour les Portugais décidés à passer à autre chose. L’envie, il y avait quelque chose chez les hommes de Fernando Santos. Des opportunités aussi. Et à la pelle pendant une deuxième acte complètement repris par les partenaires de Pepe† Seize tirs, dont sept cadrés, rien qu’en deuxième mi-temps, mais au contraire, Omlin et les Suisses se battent héroïquement pour s’offrir la toute première victoire de leur effectif en 2022.

Coup double pour La Roja

Dans le même temps, La Roja a donc confirmé son deuxième succès de la compétition en battant une République tchèque qui l’avait tenue en échec quelques jours plus tôt (2-2). Ce temps, les Espagnols se sont logiquement imposés (2-0), à commencer par l’ouverture du score de Soler (1-0, 24e)† Un but en première période une autre seconde, cette fois signée Sarabia (2-0)† Si les deux pays ont eu plus ou moins le même nombre d’occasions, la différence s’est faite sur le réalisme pour une Espagne qui domine toujours en termes de possession (72%).

Après quatre journées, les hommes de Luis Enrique ont asséné un coup double avec ce succès qui leur donne le leader du groupe 2, avec un point d’avance sur le Portugal. Troisièmement, la République tchèque a enregistré une deuxième défaite consécutive et a maintenant senti le souffle des Suisses derrière elle car il n’y avait qu’une unité d’écart entre eux.