Le pire avant la fin. Alors qu’elle a déjà déçu contre le Danemark (1-2), la Croatie (1-1) et l’Autriche (1-1),Équipe française ont terminé leur mois de juin en livrant ce qui n’est pas loin de leur pire match de la saison, face aux Croates (0-1).

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-nations%2Fles-bleus-font-encore-pire-548596.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-nations%2Fles-bleus-font-encore-pire-548596.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+548596+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

Les Bleus devaient une réponse à leurs supporters, qui avaient redécoré le Stade de France et créé une belle ambiance. Au lieu de cela, ils ont encaissé sur un penalty précoce, lorsqu’Ibrahima Konaté a marché sur le pied de Budimir, permettant à Luka Modric de tromper Mike Maignan (0-1, 5e). Et les champions du monde n’ont jamais réussi à répondre.

Une équipe baroque

Avec une formation baroque, composée de nombreux joueurs majoritairement remplaçants (Konaté, Guendouzi, Kamara, etc.) pendant 45 minutes il n’y avait rien à voir, malgré quelques éclairs de Mbappé (7e, 14e), et une réponse de… Digne, dans le temps additionnel (45e+1). Aux séquences de possession stérile des hommes de Deschamps succèdent les phases de conservation des techniciens croates.

En seconde période, les entrées de Tchouaméni et Pavard (46e) ont apporté une légère amélioration, avec une première attaque du futur joueur du Real (48e), un rush de Benzema (54e) et de nouvelles attaques de Mbappé (55e, 61e). Mais il aurait coûté plus cher de s’inquiéter d’une défense croate très solide, qui au bout de l’effort ne tremblera que sur une tête de Konaté (90e+5e), et c’est la première fois depuis novembre 2020 que la France termine une rencontre. sans marquer (16 tirs, 5 cadrés pour les Bleus).

La Société des Nations est déjà perdue

Cette fin de série, comme cette série de quatre matches sans victoire (pour deux points obtenus), s’explique par de nombreux facteurs : les absences, la fatigue de la saison, les multiples changements (de joueurs et de système) que Deschamps a dû opérer . Mais ce n’est pas rassurant, un peu plus de cinq mois après la Coupe du monde 2022. Avec la victoire du Danemark sur l’Autriche (2-0), les Bleus ont officiellement perdu leur titre en Ligue des Nations et ne peuvent jouer que pour le maintien en Ligue A. Mais c’est un autre trophée qui devra être bien mieux défendu dans quelques mois…

A lire aussi : France-Croatie, le film de la compétition