Qu’est-ce qui vient après cette annonce

La Fédération française de football traverse une période compliquée. Entre les tensions internes entre la directrice générale Florence Hardouin et les différents chefs de service, et les allégations de harcèlement sexuel à l’encontre de Noël Le Graët pour lesquelles une plainte en diffamation a été déposée, l’institution tient debout depuis la publication du questionnaire SoFoot. A deux mois de la Coupe du monde, ces révélations font encore plus tache, à tel point que le ministère des Sports a été contraint de réagir. Amélie Oudéa-Castéra a reçu les deux dirigeants cités plus haut pour une bonne explication. Elle leur a rappelé la mission de service public de la fédération et a ordonné une mission d’inspection pour déterminer si ces troubles ont été constatés ou non. Immédiatement après l’entretien, le ministère a publié une déclaration.

Le communiqué complet du ministère des Sports :

« Ce matin, vendredi 16 septembre, la ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques a reçu le président de la Fédération française de football, Noël Le GRAET, accompagné de la directrice générale de cette Fédération, Florence HARDOUIN. Cette rencontre a notamment permis au Ministre d’entendre le Président de la FFF sur le contenu de l’article de presse publié par le magazine SO FOOT le 8 septembre.

Elle a pris note des explications des deux dirigeants sur les faits relatés par la presse et les raisons pour lesquelles la Fédération voulait porter plainte en diffamation contre le magazine SO FOOT.

La ministre leur a indiqué qu’elle allait initier une mission de l’Inspection générale de l’éducation, des sports et de la recherche (IGESR) pour contrôler et contrôler la gouvernance de la Fédération et le respect des obligations qui s’y rattachent.

Noël De GRAET s’est engagé à transmettre à cette mission dans la plus complète transparence tous les rapports établis au cours de la période écoulée sur la FFF et notamment ceux relatifs à sa gouvernance et sa gestion.

Le Ministre a rappelé qu’il était impératif que la FFF poursuive ses activités dans le respect absolu de tous les salariés, quel que soit leur niveau hiérarchique, et en veillant activement à la prévention et à la lutte contre toutes les formes de discrimination et de violence, notamment de genre et dans le domaine sexuel.

La Ministre a exprimé son souhait de rencontrer le Vice-Vice-Président de la Fédération, Philippe Diallo, membre du Comité de Conformité institué par le Comité Exécutif de la Fédération le 27 janvier 2022, dont l’objectif est de maintenir le haut niveau de l’organisation. les plans d’action déployés pour assurer le respect des normes légales et déontologiques qui s’appliquent aux gestionnaires et aux employés, afin qu’il puisse à son tour lui faire part de son appréciation de la situation de la Fédération sous cet angle.

Plus que les autres, la FFF, première fédération de France avec ses deux millions de licenciés, investie par l’Etat dans un service public pour un sport pratiqué à tous les âges et dans tous les domaines avec ses 15 000 clubs, se doit d’être exemplaire. dans le domaine de l’éthique et de l’intégrité sportive et sociale. Le président a indiqué qu’il en était bien conscient et qu’il souhaitait renforcer les initiatives en ce sens.

#ministère #des #Sports #réagit #scandale #FFF

Source: footmercato.net/

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here