Qu’est-ce qui vient après cette annonce

Après le cessez-le-feu fin septembre, le PSG était de retour en Ligue des champions contre Benfica à Lisbonne mercredi soir. L’occasion pour Christophe Galtier d’aligner son équipe signature et bien sûr le trio Messi, Neymar et Mbappe devant. En l’absence de Kimpembe, Danilo était toujours au centre de la défense. Du côté de Benfica, pas de Draxler sur le banc, mais une belle ligne offensive avec Neres, Ramos et Rafa Silva. De quoi mettre le PSG en difficulté dans ce match. Et c’est exactement ce qui s’est passé lors de cette réunion. C’est d’abord Gonçalo Ramos qui est parti seul au but. Heureusement pour le PSG, il est tombé sur un excellent Gianluigi Donnarumma (7e). Le gardien italien, en feu, a aussi miraculeusement bloqué un tir de Neres (18e) et n’a pas réussi à laisser Paris s’enfoncer totalement dans un match où l’équipe semblait perdue. Mais comme souvent le talent du trio offensif a fait la différence. Lors de la première attaque parisienne, Mbappé repoussait habilement Neymar qui poussait Messi qui envoyait une belle frappe enroulée dans la lucarne adverse (1-0, 22e). Un but qui n’a donné confiance aux Parisiens que quelques minutes alors que Benfica continuait à mettre la pression mais aussi à trébucher sur un Donnarumma XXL (37e). Au final, la logique a été respectée, puisque juste avant la mi-temps, les Lisboètes ont égalisé. Après un centre fuyant, Danilo faisait rebondir le ballon dans ses propres cages (1-1, 43e).

Au retour des vestiaires, les hommes de Christophe Galtier sont revenus avec une bien meilleure gueule. Plus affûté, plus présent dans les duels, le PSG a dominé une équipe de Benfica en difficulté. Les Parisiens ne sont pas passés loin de l’avantage. Par deux fois Hakimi a trébuché sur le gardien adverse (49e, 61e) tandis que Neymar a vu ses ciseaux heurter la barre transversale (49e) et que le tir de Mbappé a été contré par Vlachodimos (69e). En revanche, Benfica n’a cessé d’attaquer jusqu’à présent, bien au contraire. Avec des espaces en fin de match, Rafa Silva a raté de peu un but brillant. Après une percée du milieu de terrain, l’attaquant portugais a éliminé trois Parisiens, mais a de nouveau trouvé un Donnarumma exceptionnel sur son passage et qui a clairement maintenu son équipe dans ce match (81e). Dans les dernières minutes, le PSG pousse à la victoire… En vain. Les deux équipes se partagent les points. Le PSG reste ainsi leader de son groupe, mais fait jeu égal avec Benfica, confirmant son bon début de campagne européenne.

#LdC #PSG #accro #Benfica #malgré #très #gros #Donnarumma

Source: footmercato.net/

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here