Les arguments des avocats de Pierre Ménès n’ont pas suffi à convaincre le président du 24 . convaincree chambre correctionnelle devant laquelle devait comparaître l’ancien chroniqueur du Canal Football Club, inculpé de trois agressions sexuelles présumées. Alors que l’avis du journaliste appelait à la poursuite du procès, le juge a ordonné le report du procès au 8 mars 2023. L’erreur de la soixante minutes prévue dans son agenda pour enquêter sur les faits.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fdivers%2Fle-coup-de-gueule-de-menes-547659.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fdivers%2Fle-coup-de-gueule-de-menes-547659.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+547659+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

C’est terrible de jouer avec la vie des gens

Interrogé dans les colonnes de ParisienPierre Ménès accuse le coup. Cela fait ” nécessairement mauvais, il prétendait. « Cela fait six mois que le soupçon repose sur moi. Et six mois que je me tais, a-t-il poursuivi. Et là je reprends depuis un an. En attendant, les calomnies et les mensonges peuvent continuer à se répandre, sur les réseaux sociaux et ailleurs. ça me fait mal, parce que mon image a été ternie. Dommage que le tribunal n’en ait pas tenu compte. Une amie qui devait témoigner en ma faveur est venue de Genève aujourd’hui pour rien. Mon avocate avait un abcès à l’œil, elle est venue quand même… C’est terrible de jouer ainsi avec la vie des gens.

C’est une pure invention

Pierre Ménès, accusé par une hôtesse du Parc des Princes de l’avoir caressée de la main “de la poitrine au ventre”, a également démenti ses accusations. « Je n’ai jamais approché cette femme, de près ou de loin. C’est une pure invention. De plus, je remarque que lorsqu’elle raconte les faits, elle dit avoir été bousculée et touchée. Et quand elle s’est retournée, elle m’a vu. Je suis désolé, mais se faufiler entre une femme et le mur, vu ma taille, c’est impossible, il a lancé. Et puis elle dit que je l’ai touchée par derrière, alors qu’en fait elle dit que je l’ai touchée par devant… Rien n’est cohérent. Et surtout le témoignage de l’hôtesse qui était avec elle infirme ses accusations. Elle me détruit, mais elle ne portera pas plainte. Elle ne comparaîtra pas devant le tribunal. Qu’est-ce qu’elle cherche? Ou qui le manipule ? †

Tu dois toujours être le roi des obsédés

Honnêtement, avec tout ce qui m’est arrivé, avec l’affaire Canal+, à tripoter le sein d’une fille en seconde période de match – il y avait quelques personnes là à l’époque – là qui sont revenues à la tribune – il faut encore être le roi des irresponsables ou le roi des obsédés. Mais je comprends l’opinion publique, avec l’accumulation des choses… Ça fait de moi un coupable idéal”, il a poursuivi en ajoutant : « Si j’avais vraiment touché la poitrine de cette hôtesse du Parc des Princes, j’aurais compris qu’elle était folle. Mais je ne l’ai pas fait.

Lire aussi : Pierre Ménès, le terrible aveu