Le champion du monde 2018 a été critiqué il y a quelques mois pour son “silence” sur les droits de l’homme au Qatar. L’organisation Amnesty International avait carrément envoyé une lettre à l’équipe de France pour que la voix des champions du monde soit entendue, notamment sur les conditions de travail. La Fédération française de football a enfin publié un communiqué à ce sujet. Elle salue le travail de l’ONG et respecte sa position vis-à-vis de l’organisation de la Coupe du monde au Qatar (20 novembre – 18 décembre), tout en confirmant qu’elle a déjà fait remonter des éléments du passé sur la question des droits de l’homme.

Qu’est-ce qui vient après cette annonce

« Amnesty International est une organisation admirable que nous respectons. Il est bien entendu libre de soutenir le Danemark et non la France. Néanmoins, la FFF regrette cette campagne de stigmatisation. La FFF et l’Equipe de France sont libres de s’exprimer ou non. Ils n’ont pas attendu la prochaine Coupe du monde au Qatar pour défendre les droits de l’homme au quotidien, localement et à leur niveau, et d’autres objectifs essentiels. Concernant la Coupe du monde au Qatar, la position de la FFF est très claire : participer ne signifie pas regarder aveuglément et approuver. Pourtant, l’organisation de cette Coupe du monde a permis des avancées sociales au Qatar que même certaines ONG reconnaissent, dont Amnesty International. Même si la réalité sur le terrain n’est pas parfaite, ces progrès sont indéniables et positifs. La FFF est et reste très vigilante quant au respect des droits de l’homme au Qatar. Elle a seulement fait le choix d’agir fermement mais sereinement et respectueusement sur le terrain plutôt que d’en faire une campagne d’image. Elle a par exemple mis en place plusieurs mesures de contrôle liées au respect des droits sociaux et à l’application de conditions de travail respectueuses dans le camp de base de l’équipe de France. La FFF prend également une part active et engagée dans de nombreux projets entre autres fédérations qui offrent par exemple la possibilité de créer un centre d’accueil pour travailleurs migrants et de constituer un fonds d’indemnisation. La FFF n’ignore pas les actions symboliques de sensibilisation des décideurs et de l’opinion publique. L’équipe de France portait un bracelet One Love pour la diversité contre l’Autriche et le portera également contre le Danemark en soutien à la défense des droits LGBTQ+. D’autres actions à venir font partie d’une série d’engagements que la FFF et l’équipe de France exigeront avec d’autres pays à leurs côtés. »

#FFF #répond #Amnesty #International

Source: footmercato.net/

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here