L’équipe de France n’a pas brillé pour son deuxième match de Championnat d’Europe ce jeudi. Quatre jours après leur impressionnante victoire face à l’Italie (5-1) lors de leur entrée en championnat, les Bleus ont dû se contenter d’une victoire étriquée face à la Belgique (2-1). Pourtant, les filles de Corinne Diacre avaient parfaitement débuté la rencontre et ouvert le score dès la 6ee minute grâce à Kadidiatou Diani, mais la suite était beaucoup moins excitante.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fequipe-de-france%2Fkatoto-la-grosse-inquietude-554625.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fequipe-de-france%2Fkatoto-la-grosse-inquietude-554625.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+554625+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

Le plus important était la sécurité, et si les Bleues étaient inquiètes en fin de rencontre, c’est à cause du départ intempestif de Marie-Antoinette Katoto. L’attaquant parisien, touché au genou lors d’une accélération, a demandé son remplacement au bout d’un quart d’heure de jeu. Et à voir la féminine Mbappé en béquilles sortir du New York Stadium de Roterham, l’inquiétude est forcément de mise.

Ça n’a pas l’air méchant, mais elle fait mal

Interrogée au micro de TF1, Corinne Diacre s’est voulue rassurante. « Je n’ai pas eu le temps de me présenter chez le médecin. Ça n’a pas l’air méchant, mais elle souffre.”a-t-elle confié, ajoutant au coup de sifflet final des caméras de Canal+ : « C’est le seul bémol de la soirée. J’espère que ce n’est pas trop grave. C’est le genou. Nous devons attendre les examens, nous essayons d’avoir un examen pour demain assez rapidement. »

Déjà assurée de la première place du groupe avant le dernier match de cette première phase face à l’Islande, l’équipe de France disputera les quarts de finale dans neuf jours. La course contre la montre de Marie-Antoinette Katoto a commencé.

A lire aussi :Des Bleus qualifiés mais en plein doute !Gros coup dur pour les Bleus ?France-Belgique, le film de la compétition