La tension était vive chez les Bleus lors de l’Euro 2012. La défaite face à la Suède, lors du dernier match de poule, avait en effet déjà été suivie d’un affrontement dans les vestiaires entre Hatem Ben Arfa et Laurent Blanc, l’ancien Lyonnais, au téléphone alors que l’entraîneur tricolore a fait son débriefing et n’a pas hésité à répondre à un commentaire venu des Cévennes. Mais Samir Nasri a également été au cœur de plusieurs polémiques.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fequipe-de-france%2Fgraves-insultes-chez-les-bleus-550636.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fequipe-de-france%2Fgraves-insultes-chez-les-bleus-550636.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+550636+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

Ta gueule

En effet, dès le premier match du groupe D, Samir Nasri, auteur du but égalisateur face à l’Angleterre, a fêté son but en lançant une insulte au bord du terrain. En effet, après les traditionnels câlins avec ses coéquipiers, Nasri a couru vers son canapé et a poussé un tonnerre ” Ta gueule “ avant de faire signe de se taire. Interrogé en conférence de presse, le joueur d’Arsenal a répondu : ” À toi “ lorsqu’un journaliste a voulu savoir à qui s’adressait ce geste.

tu écris de la merde

Et l’ancien Marseillais finirait le Championnat d’Europe comme il l’avait commencé : en insultant la presse. Après une nouvelle prestation sans histoire face à l’Espagne en 8e de finale, Samir Nasri, entré en jeu en seconde période, a eu un échange difficile avec un journaliste de l’AFP. Alors que ce dernier lui demandait :un motau fil de la défaite des Bleus et de leur élimination de l’Euro, Nasri a été balayé. †Non, de toute façon, tu cherches toujours de la merde, tu écris de la merde”, lui a-t-il dit. De quoi provoquer une réaction violente de la journaliste. “Alors casse-toi”, a-t-il répondu en effet, faisant enrager le joueur des Gunners.

va te faire foutre

“Allez, on va régler ça là-bas”, a en effet lancé le meneur de jeu français avant de lancer une flopée d’insultes. “Va te faire foutre, baise ta mère. Tu veux qu’on s’explique ? Enfoiré, c’est comme ça que tu dis que j’ai été mal élevé !”, lâche-t-il avant d’être ramené dans le bus des Bleus.

C’est très mauvais pour son image

Malgré la projection de Samir Nasri, Noël Le Graët a tenté de minimiser l’incident. “Il est en alerte. Il a encore glissé. Il a un comportement extérieur difficile, alors qu’il est très motivé par l’équipe de France, il est content d’être en équipe de France. Je ne suis pas là pour punir. Je suis quelqu’un qui sait discuter et recevoir. ainsi confiée au Président de la Fédération. Et Laurent Blanc n’était guère moins strict. « La réalité des mots est là. Ce sont des mots très durs. Il y a un manque de respect pour un journaliste. Mais à un certain moment, le journaliste n’a pas beaucoup de respect non plus.”a noté l’entraîneur, ajoutant: “C’est très mauvais pour son image. Mais aussi pour l’équipe. †

A lire aussi : Choc entre les Bleus