Les images des incidents qui se sont déroulés en marge de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid le 28 mai sont nombreuses. Même si les données CCTV du Stade de France ont été automatiquement supprimées après une semaineLa justice française n’ayant pas jugé opportun de le confisquer, l’enquête indépendante de l’UEFA pourra s’appuyer sur les images fournies par la SNCF.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;
console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-champions%2Fincidents-au-stade-de-france-des-images-existent-548244.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.football.fr%2Fligue-des-champions%2Fincidents-au-stade-de-france-des-images-existent-548244.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=57D86BEC9F2F4F3FA5E27C0AD169998A’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(“h3”);
var nodespan = document.createElement(“span”);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(“Recherches populaires”);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(“div”);
noderow.className=”row bloc_adverspace”;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(“div”);
nodecol.className=”col-md-6 key_adverspace”;

var nodea = document.createElement(“a”);
nodea.setAttribute(‘href’, “/adverspace-shopping/”+548244+”/”+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(“Error adverspace : ” + error.message)
});

Le Daily Mail assure ainsi que la SNCF, qui gère le fonctionnement du RER D, a conservé les données vidéo. † Les images de la caméra sont normalement supprimées après trois jours. Dans le cas des événements du Stade de France, l’effacement automatique des données a été bloqué et les images ont été conservées, comme le permet la loi française, pendant une durée de 30 jours. †

Ces images pourraient éclairer les incidents survenus à la sortie du RER D, alors que de nombreux supporters de Liverpool disaient avoir été agressés alors qu’ils se rendaient au Stade de France.

La presse anglaise ne baisse pas les bras

La presse anglaise est toujours très active dans le quartier du Stade de France. Ces derniers jours, The Times a révélé que la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera avait écrit aux supporters de Liverpool pour s’excuser.Nous regrettons que certains d’entre eux aient dû assister à des scènes qui n’ont pas du tout leur place dans un événement sportif, d’autant que nous sommes conscients que cela a pu évoquer des souvenirs particulièrement douloureux de l’histoire de votre club, a écrit le ministre, notamment en réponse au drame de Hillsborough.

Le Daily Mail, de son côté, a récemment révélé que c’est le gouvernement français qui a dicté ses communications à l’UEFA le soir des incidents, accusant les supporters de Liverpool sans évoquer les agressions qui ont eu lieu pendant la tournée subies. †
Les responsables de l’UEFA ont voulu faire une déclaration avant la fin du match retardé entre Liverpool et le Real Madrid pour souligner le rôle des voyous locaux dans le massacre au cours duquel des supporters, dont des femmes et des enfants, ont été gazés au hasard avant le match à Paris, écrit le Daily Mail. Cependant, l’instance dirigeante du football européen a reçu l’ordre de supprimer ces références, car les autorités françaises ont plutôt tenté de blâmer uniquement les supporters de Liverpool. † Une version des faits au moins abrégée, sinon complètement trompeuse.