la Barcelone s’en est sorti avec une frayeur terrible face au Celta Vigo, Mardi. Pas pour le résultat car les Blaugrana l’ont gagné tranquillement, mais pour Ronald Araujo, victime d’un terrible choc frontal avec son coéquipier Gavi. Le défenseur central barcelonais s’est effondré au sol après ce choc et un vent de panique a traversé ses partenaires qui ont aussitôt appelé les secours, qui sont restés quelques minutes à son chevet avant de l’évacuer grâce à l’ambulance arrivée sur la pelouse.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;

Le premier bulletin médical se voulait néanmoins rassurant car si le résident de Rivera subit une commotion cérébrale, il reprend rapidement ses esprits et peut subir des examens approfondis. Pour le reste, le Barça a passé une soirée tranquille. Après une première demi-heure insipide, un éclair d’Ousmane Dembélé a suffi pour ouvrir le score. Peu utilisé jusque-là, l’ancien Rennais a en effet enchaîné un petit pont à un joueur du Celta d’abord, puis des accélérations foudroyantes avant de parfaitement servir Memphis Depay, qui s’est empressé de tromper Matias Dituro.

Le plus dur a été pour le Barça, qui s’est ensuite mis à l’abri grâce à Pierre-Emerick Aubameyang, auteur d’un doublé par frappe juste avant et juste après la pause – grâce à un nouveau service d’Ousmane Dembélé – et logiquement choisi comme homme du match. Et quand Iago Aspas a réduit l’écart deux minutes après le deuxième but gabonais, Jeison Murillo a laissé ses coéquipiers à dix en étant expulsé peu avant l’heure de jeu. Profitant de sa supériorité numérique, le Barça a multiplié les offensives sans même parvenir à détériorer le score, surtout Ansu Fati montrant peu d’inspiration dans la surface.

A lire aussi :Calendrier de la Liga Classement de la Liga