A longtemps souffert d’une blessure musculaire à la cuisse, Antoine Griezmann de retour sur le terrain mi-février. Depuis, le Mâconnais ne marque plus. Il a disputé ses 17 derniers matchs sans marquer le moindre but, que ce soit avec leAtlético ou laÉquipe française† Son dernier exploit remonte au 6 janvier dernier, une éternité pour un joueur de son calibre.

googletag.cmd.push(function() {
googletag.display(‘dfp_native’);
});

site_config_js.dfp_ids = site_config_js.dfp_ids || [] ;
site_config_js.dfp_ids.push(
‘native’
);site_config_js.dfp_refreshed[‘native’] = true;

Si la mauvaise forme de “Grizou” est un problème pour les Colchoneros, seulement 4e de la Liga, ce sera bientôt un problème pour Didier Deschamps. C’est un secret de polichinelle, DD est un grand fan de Griezmann – il pourrait même être son “chouchou” – et sa place dans l’attaque aux côtés de Mbappé et Benzema semble incassable. Il faut dire que le champion du monde 2018 n’a que très rarement déçu le maillot bleu sur son dos. Mais ses récentes apparitions pourraient inciter Didier Deschamps à repenser ses plans et pourquoi pas limoger l’attaquant de 31 ans de son onze de départ.

Les belles personnes convoitent l’endroit ?

Surtout parce que la concurrence ne se contente pas de montrer le bout de son nez. Que ce soit Christopher Nkunku, Moussa Diaby ou Dimitri Payet, bien qu’il soit actuellement blessé, mais aussi Kingsley Coman, qui a été repositionné dans le piston droit par Deschamps mais pourrait monter d’un cran, ou encore Olivier Giroud et Wissam Ben Yedder, bien qu’ils ont des profils complètement différents, ont montré de bien meilleures choses qu’Antoine Griezmann durant la saison. De quoi donner de sérieux maux de tête au sélectionneur français dans les prochains jours.

Pour rappel, Didier Deschamps dévoilera sa liste de joueurs retenus pour les quatre matches de l’équipe de France programmés en juin en Ligue des Nations le 19 mai. Les Bleus débuteront leur campagne contre le Danemark le 3 juin au Stade de France puis enchaîneront avec deux déplacements en Croatie et en Autriche, les 6 et 10 juin, avant d’accueillir les finalistes de la finale de la Coupe du monde le 13 juin.